Les Royaumes de Feu [RolePlay]

Incarnez un personnage dans l'univers des Royaumes de Feu de Tui.T Sutherland, Parmis les sept tribus disponibles et partez à la découverte de Pyrrhia
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Météo : Beau temps sur la côte Est. Tempête de neige au nord du Royaume de Glace. Temps couvert au Royaume de Pluie.
d'étranges évènement se sont produits au sein du projet mené par les dragonnets du destins, aucune information ne nous est encore parue .....

Partagez | 
 

 Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mer 9 Aoû - 22:36

En entrant dans la pièce, Hermine remarqua qu'il y avait déjà beaucoup de monde. Quatre autres serviteurs s'affairaient déjà pour ranger à leur place le contenu de plusieurs malles, ou pour nettoyer ce qui devait l'être. Le maître des lieux devait revenir d'une de ses résidences en dehors du palais, c'était assez fréquent comme situation. Après tout, les familles nobles pouvaient bien se permettre d'avoir leur propre foyer, le palais étant plus un lieu de rendez-vous et de travail pour eux, enfin si jouer les courtisans pouvait être considéré comme un travail. Les appartements étaient là pour cela, pour que les nobles puissent avoir un endroit où vivre le temps de leur passage à la Cour. Certains finissaient même par y séjourner à l'année, surtout en s'ils se mariaient avec un membre de la famille royale ou bien avec quelqu'un de très important qui se devait d'avoir ses quartiers au plus près du pouvoir.

« Posez le plateau sur le bureau. ordonna le maître des lieux en indiquant le meuble. Nous nous servirons quand nous en ressentirons le besoin. »

Hermine acquiesça et se dirigea vers le meuble en question. Alors qui ne lui restait plus que trois pauvres petits pas à faire pour atteindre son but, la servante se prit les pattes dans les plis d'un tapis qui recouvrait le sol. Hermine n'eut même pas le temps de comprendre ce qui était en train de lui arriver, que déjà elle était au sol. La petite Aile de Glace poussa un malheureux couinement, à moitié sonnée par sa chute. Elle se redressa difficilement, quand, tout à coup, elle reçu une violente gifle qui la renvoya au sol.

Malgré ses yeux brillants de douleur et des larmes qu'elle retenait tant bien que mal, Hermine redressa la tête. Devant elle se tenait le maître des lieux. De fines fumerolles blanchâtres s'échappaient de sa gueule entrouverte, et ses yeux luisaient de colère et de rage. La petite Aile de Glace avala difficilement sa salive, et se recroquevilla un peu sur elle-même. Elle baissa la tête, craignant de recevoir une nouvelle gifle. L'autre Aile de Glace ne lui en donna pas une nouvelle. Il  grogna, puis s'exclama en désignant les éclats cristallins et les flaques brunâtres qui traînaient sur le sol :

« Regarde ce que tu as fais, pauvre empotée ! Ne fais-tu donc jamais attention à l'endroit où tu mets tes pattes ?!
- Je... Je... Je... suis... déso... désol... désolée... Je... Je... Cela ne... ne... se repr... reprodui... reproduira... plus... Je... Je... vous... vous... l'a... l'assure... bredouilla Hermine, sans pouvoir contenir ses bégaiements.
- Bien sûr que cela ne se reproduira plus ! Et je vais même m'en assurer ! Crois-moi, après cela, tu y réfléchiras toujours à deux fois avant de faire un pas ! »

L'Aile de Glace se saisit du plus grand éclat qui traînait sur le sol. Il l'observa quelques instants à la lumière, avant de reporter son regard sur la servante. Le noble émit un petit grondement, et lui approcha l'éclat du museau. Hermine recula légèrement la tête, ne craignant qu'une chose, qu'on lui lacère le museau. L'autre Dragon finit par reculer son arme de fortune, et fit signe à l'un de ses domestiques. Une fois ce dernier proche de lui, le maître des lieux déclara :

« Va donc chercher le nécessaire pour nettoyer ce carnage. »

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Jeu 10 Aoû - 0:53

Mes hommages, Corail, Souveraine du peuple de la mer.



Ma lettre ne vous parviendra peut-être pas et pourra vous sembler futile... Mais il me tient à coeur de retrouver Chavire, une des servante de votre Palais d'Été qui dans mes souvenirs, avait votre affection. Elle était une virtuose qui animait vos réceptions un temps, et avait la singularité de partager son sang d'Aile de Mer avec celui d'un Aile de Pluie. Après le terrible et mémorable siège des Ailes du Ciel, je ne sais si elle est encore en vie, si elle a rejoint les profondeurs, si elle a disparu... Je vous serais gré si vous me donniez quelque information au sujet de Chavire. Je ne crains pas de savoir si elle a quitté ce monde, et dans ce cas, puisse-t-elle reposer en paix, et que sa sagesse soit exemple pour toutes les générations à venir.
Pour me recontacter, renvoyez-moi l'écrin de jade avec votre réponse au Palais de Glace, à mon nom. C'est ici que je réside.

Merci d'avoir pris le temps de lire ces quelques mots que je vous adresse.



Votre ami, Mirage, partisan de la paix.


L'érudit avait plusieurs fois recommencé sa lettre avant d'en venir à un résultat convenable.
Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, le plus difficile n'avait pas été de choisir ses mots, il savait comment parler à une reine. Non, il s'agissait juste de la calligraphie. Quand il s'appliquait, il pouvait écrire des lettres et des ponctuations magnifique, élégantes pointues et fines.
Mirage essuya le biseau avec un tissu léger et referma son encrier tout en relisant chacun de ses mots, au cas où il y aie des fautes. Il était parfaitement lettré mais, sait-on jamais et pour un intellectuel, une mauvaise orthographe n'était pas vraiment recommandé si l'on voulait faire bonne impression. En particulier lorsqu'il s'agissait d'envoyer une lettre à une Reine.

Satisfait, il laissa l'encre sécher puis roula le parchemin avant de l'insérer dans un boitier cylindrique en jade orné. Corail aimait les jolies choses, peut-être serait-elle intriguée par un courrier ainsi mis en valeur. S'il voulait avoir une réponse au plus vite, il fallait que cela tape à l'oeil.

Après quoi, l'Aile de Sable sortit de ses quartiers pour déposer sa lettre.Tout en longeant les couloirs, l'Aile de Sable se demandait s'il allait croiser Hermine et sa charognarde. Après tout, il ne l'avait jamais vraiment vue à l'oeuvre, étant donné qu'il passait sa vie soit dans ses quartiers, soit dans des endroits interdits d'accès pour les serviteurs.
Les ailes de Glace qui parcouraient les couloirs du palais le dévisageaient à son passage, tandis que les habitués l'ignoraient et ne lui adressaient même pas un regard. Les serviteurs étaient les plus expressifs ; ils étaient aussi les seuls à le saluer (probablement par convention) ou bien baissaient les yeux. Lorsque Mirage leur rendait comme à chaque fois un sympathique "bonjour !", ils levaient les yeux interloqués avant de poursuivre leur chemin vers leurs incessantes corvées.
C'était à ces moments là que Mirage se sentait utile. Il apportait un petit éclat d'espoir en un seul sourire et un air de voix. Ça avait l'air si peu, pourtant ce geste pouvait illuminer toute la journée de quelqu'un.
C'est justement ce qui se produisit.

« Bonjour, monsieur.., fit un serviteur qui passait par là, le regard las.

Bonjour !

Le serviteur se retourna, presque incrédule qu'un noble, ou quelqu'un qui en avait l'apparence lui aie répondu.
Mirage allait faire un pas de plus, mais il eut une idée et retint le jeune Aile de Glace.
Désolé de t'interrompre dans ton travail... Mais je vois que tu as les pattes vides, et cela m'ôterait une belle épine si tu pouvais transmettre ça à un coursier pour l'envoyer. C'est un colis assez important...
– Oui... Oui, bien sûr. J'en prendrai bien soin avant de le remettre aux responsables de cette tâche.
Merci ! C'est gentil. Bon courage !
– ...Merci !! Et n'ayez crainte... Votre colis est entre de bonnes pattes !
Je n'en doute pas..! » répondit l'Aile de Sable en un clin d'oeil avant de retourner dans son bureau.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Jeu 10 Aoû - 13:24

La douleur... Son sang sur le sol... Les larmes et les cris qu'elle avait du retenir à partir du moment où l'autre Aile de Glace l'avait menacé de lui couper un doigt en plus si elle ne faisait pas meilleure figure... Sa chair lacérée... La scène ne lui revenait que part flashs, Hermine ayant faillit perdre connaissance plusieurs fois... La seule chose dont elle se souvenait parfaitement, c'était quand l'un des domestiques lui avait noué un morceau de tissu autour de chaque patte pour ne pas qu'elle mette du sang partout. Ensuite, le noble l'avait renvoyée avec ordre de ne plus jamais revenir...

Et à présent.... La petite Aile de Glace errait dans des couloirs déserts, s'appuyant difficilement sur ses pattes avants. Chaque pas lui était plus douloureux que le précédent. Elle avait l'impression que des morceaux de l'arme de son bourreau étaient toujours fichés dans ses pattes, ce qui était sûrement le cas. Les morceaux de tissus avaient bleuit en assez peu de temps, tant l'afflût de sang avait été important, et cela n'aidait pas la Dragonne à se déplacer plus facilement.

Harmonie avait quitté son dos depuis un moment, et marchait à côté d'elle, s'assurant de son état. La petite créature avait assisté à la scène du début à la fin. Malheureusement, elle ne pouvait pas aider sa Dragonne, sa petite taille l'empêchant de faire quoique se soit. La seule chose que la charognarde pouvait faire, c'était marcher à côté d'elle pour l'avertir du moindre danger, Hermine n'étant visiblement pas en l'état de le faire elle-même.

Que faire... Hermine ne pouvait pas rentrer chez elle. Elle ne voulait pas couvrir de honte sa famille, provoquer l'inquiétude de sa mère, ou recevoir les sermons de son frère aîné qui était revenu chez eux la veille... Brume ne pourrait rien faire, et les autres serviteurs se ficheraient bien de son état... Elle avait fauté, elle avait reçu une punition... Il en était ainsi tous les jours pour d'autres domestiques...

« Mirage... » finit-elle par murmurer, pour elle-même.

Il était le seul Dragon qui lui restait, le seul sur lequel elle pouvait s'appuyer sans risquer de le couvrir de honte... Il pourrait peut-être l'aider... Ou juste lui laisser un peu de temps pour se reposer, Hermine ne demandait pas grand chose... Quand le sang se serait arrêté de couler, elle pourrait... peut-être changer ses bandages et repartir travailler. C'était le seul vœu de la petite Aile de Glace, pouvoir repartir à ses tâches aussi vite que possible...

Hermine se traîna donc, toujours accompagnée d'Harmonie qui marchait toujours à côté d'elle, jusqu'aux appartements de Mirage. Les pensées de la Dragonne étaient tellement submergées par la douleur que l'Aile de Glace ne faisait même pas attention aux regards que certains Dragons lui lançaient. Les quelques minutes qu'il fallut à la servante pour rejoindre les appartements de l'Aile de Sable lui parurent être des heures.

Arrivée devant la porte, la petite Aile de Glace ne frappa qu'une fois, la douleur l'empêchant de faire plus. Après cela, Hermine s'effondra contre la porte, sanglotant et gémissant à cause de la douleur qu'elle ne pouvait plus contenir. Harmonie se rapprocha de sa Dragonne et se mit à lui caresser le bout du museau, en espérant apaiser ses pleurs. Voyant que cela ne fonctionnait pas et que le grand Dragon n'était toujours pas là, la petite créature se rapprocha de la porte et commença à frapper dessus avec ses pattes, espérant faire assez de bruit pour prévenir l'Aile de Sable de leur présence.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Ven 11 Aoû - 4:06

Mirage était en pleine lecture lorsqu'on frappa à la porte.
Le soleil allait se coucher derrière les montagnes à ce moment là.
Il crut d'abord que son ouïe lui avait joué un tour, mais dressa tout de même l'oreille.
Il n'entendit que brièvement la petite charognarde frapper et remarqua que des ombres brouillaient le rai de lumière qui passait normalement sous l'entrée.
Mais ce sont les sanglots qui le décidèrent à se lever.

Mirage entrouvrit d'abord pour voir de qui il pouvait bien s'agir et tomba nez-à-nez avec Hermine, à sa plus grande surprise. Mais que faisait-elle ici, sur le pas de sa porte, se noyant dans ses larmes ?
L'Aile de Sable remarqua qu'elle avait laissé de petites traces bleutées dans son sillage et nota qu'Hermine avait les pattes avant bandées. Qu'avait-il bien pu lui arriver ? S'il ne s'était agit que d'un accident, elle ne serait pas effondrée sur son seuil à l'heure actuelle.
Il ouvrit grand pour la laisser entrer, en voilant toute sa confusion derrière son calme éternel et son assurance sans faille.

Entre vite. Je peux peut-être m'occuper de ça...

Il referma la porte derrière elle puis la guida vers son bureau qui était l'endroit le plus éclairé de la pièce.
Il baissa la tête pour mettre leurs regards à la même hauteurs et demanda, l'air confiant.

Chut, chut, tout va bien maintenant. Vous n'avez plus rien à craindre. Expliquez-moi ce qui vous est arrivé et je serai peut-être en mesure de vous aider. Et venez par ici, je vais voir ce que je peux faire... Si vous me permettez de toucher vos pattes bien sûr. Je dois avoir de quoi soulager la douleur... Mais je ne suis pas vraiment médecin.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."


Dernière édition par Mirage le Jeu 17 Aoû - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Sam 12 Aoû - 1:05

Quand Mirage entrouvrit la porte, Hermine n'y fit même pas attention. Son museau posé sur le sol, la petite Aile de Glace pleurait à chaudes larmes et étouffait ses couinements de douleur sans grand résultat. C'est donc Harmonie qui se rendit compte de la présence de l'Aile de Sable en première. Elle poussa un petit couinement soulagé et courut vers sa Dragonne, tentant tant bien que mal de lui relever un peu le museau. La servante ne tarda pas à remarquer le manège de sa petite créature. Elle consentit à lever un peu le tête, et se figea d'un seul coup en remarquant Mirage. La petite Aile de Glace avala difficilement sa salive. Comprenant qu'elle devait entrer, la servante se redressa difficilement, ne pouvant retenir un couinement de douleur quand ses pattes durent porter son propre poids. Harmonie, qui avait profité de quelques secondes d’inattention de la part de sa Dragonne pour s'installer sur son dos, poussa un petit couinement inquiet. Parfois, la petite charognarde haïssait sa taille. Elle aurait tant voulu pouvoir aider réellement sa Dragonne, en la soutenant par exemple. Hélas, cela lui était impossible. Harmonie ne pouvait qu'assister, impuissante, au calvaire de son Aile de Glace.

La petite Aile de Glace entra boitillant dans la pièce. Elle faisait de son mieux pour rester debout et marcher droit, bien que ces deux actions lui étaient bien difficiles à cause des larmes qui rendaient sa vision trouble. A cela, il fallait ajouter que le simple fait de poser l'une de ses pattes sur le sol lui causait une vive décharge de douleur qui paralysait tout son corps pendant un bref instant. La servante se demandait même par quel miracle elle ne s'était pas à nouveau effondrée sur le sol...

Hermine ne put s'empêcher de baisser les yeux quand Mirage se mit à sa hauteur. Elle renifla, faisant de son mieux pour réfréner ses sanglots. Malheureusement, cela ne fonctionna pas. A la douleur s'ajoutait la honte d'être dans cet état, la honte de ne pas pouvoir se montrer aux siens sans sentir sur elle leurs regards lourds de choses inavouées, la honte d'avoir reçu une telle punition, un acte odieux, mais sûrement mérité, qui serait visible de tous même une fois sa chair cicatrisée.

« Je... Je... Je... Je devais servir... Servir quelqu'un... bredouilla Hermine, en secouant la tête pour chasser ses larmes, ne pouvant utiliser ses pattes meurtries pour le faire. Je... Je... J'ai... J'ai juste... juste... trébuché... Le tapis... Les bols brisés... Des éclats... Partout... Une gifle... Je... J'ai... J'ai... J'ai été... giflée... giflée... par... par... un... noble... Personne... Personne... Personne... n'est.. inter... intervenu... Ap... Ap... Après... Le... le... noble... Il a... Il a... Il a prit un éclat... Et... Et... Et... »

La petite Aile de Glace se remit à pleurer, ne pouvant terminer sa phrase. Harmonie poussa un couinement misérable, et tenta d'apaiser sa Dragonne en caressant certaines de ses écailles. Rien n'y faisait, Hermine semblait être inconsolable. Si cela lui avait été possible, la servante aurait porté ses pattes à ses yeux, masquant ainsi certaines de ses larmes. Elle aurait voulu devenir aussi petite que sa charognarde pour se cacher dans un endroit où personne n'aurait pu la retrouver. Elle n'aurait jamais du venir ici et importuner Mirage, il n'avait pas besoin de cela. Il n'avait pas besoin de quelqu'un comme elle...

« J'ai... J'ai... J'ai... commença Hermine, toujours en sanglotant. J'ai... J'ai... J'ai été... J'ai été... punie... »

Le dernier mot de sa phrase était à peine audible, Hermine ne se faisant que très mal à cette idée. La servante n'était rien, elle n'avait même pas pu se défendre au moment où on lui avait lacéré sa chair, détruisant en même temps le peu de confiance en elle que la petite Aile de Glace avait acquis pendant ces deux mois. Qu'aurait-elle pu faire ? Elle n'était qu'une moins que rien... Une loque...

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Jeu 17 Aoû - 14:15

Depuis quand un accident méritait d'être puni de la sorte ? Les nobles du palais étaient si précieux, si orgueilleux et si nerveux de faire bonne impression à la royauté qu'ils réagissaient de façon disproportionnée. Cela frôlait la folie.
Heureusement que la reine ne se laisser pas trop berner par ces dragons, enfin, c'est qu'osait espérer Mirage.
L'Aile de Sable hocha la tête, cherchant à croiser le regard éhonté de la pauvre servante - et pour se faire, il lui fallut presque s'accroupir - pour lui partager un peu de sa sérénité.

On va attendre que vous vous ressaisissiez avant. Mettez-vous à l'aise, je vous en prie.

Mirage l'invita à s'asseoir d'un geste de l'aile et tandis qu'Hermine s'installait, alla retourner quelques placards pour y chercher des extraits de cactus et autres remèdes, ainsi que de meilleurs bandages. Harmonie avait l'air très inquiète. Elle se tenait près de sa dragonne sans cesser de la caresser. Elle ne semblait plus savoir où donner de la tête, comme si elle ne voulait pas quitter Hermine des yeux et qu'elle voulait aider Mirage à la soigner.
Ce dernier sentait que la petite charognarde comptait beaucoup sur lui. Ce devait être angoissant de ne pouvoir rien faire.
Cela persuadait Mirage que les charognards étaient aussi sensibles et intelligents que les dragons. Il faudrait penser à leur trouver un autre nom. Ils ont l'air d'être plus que de simples charognards.
Il revint à elle et s'assit en face.

Présentez-moi vos pattes s'il vous plaît... Essayez de d'écarter les doigts... Je ne vous cache pas que cela risque de brûler... Mais ça cicatrisera plus vite.

Avec un maximum de précautions, il saisit la main gauche de la petite Aile de glace grimaçante. Ça avait l'air de faire très mal.
Il défit le bandage presque entièrement bleu et le posa à côté d'Harmonie, découvrant la blessure. L'érudit pinça les lèvres et cligna longuement des yeux.
Il déchira un carré de tissu grossier et le tendit à la charognarde. Il n'était pas sûr qu'elle puisse comprendre ce qu'il voulait qu'elle fasse mais il ne perdait rien à essayer.
Il s'imita en train de se sécher les yeux et désigna Hermine.

Harmonie, si tu veux bien sécher ces vilaines larmes pendant que m'occupe de panser les plaies..?

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Dim 20 Aoû - 20:22

Quand Mirage sembla s'accroupir, Hermine se mit à trembler. Elle avait l'impression d'être un animal traqué, blessé par un chasseur et qui ne savait plus quoi faire pour s'en sortir. Même quand l'Aile de Sable s'en alla pour rejoindre certains de ses placards, Hermine n'eut pas la force d'arrêter ses tremblements ou d'essayer de les cacher. Elle finit cependant par s'asseoir, à l'endroit-même où elle se tenait debout quelques secondes auparavant.

En s'asseyant, la petite Aile de Glace grimaça et retint de justesse un couinement de douleur. S'asseoir était de trop pour ses pattes avant. Hermine aurait même pu jurer que le simple fait de changer de position avait relancé certains saignements qui s'étaient plus ou moins amoindri avec le temps. Malheureusement, la servante ne pouvait rien y faire, ne pouvant soulever l'une de ses pattes sans déplacer son poids sur l'autre et se faire toujours plus de mal.

Au bout d'un moment, Mirage revint. Hermine le regarda s'asseoir devant elle, enfin ne remarqua qu'à peine sa présence ayant toujours la tête basse et les yeux rivés sur le sol. Quand l'Aile de Sable demanda à la petite servante de lui tendre une patte, celle-ci hésita quelques instants. Finalement, Hermine souleva sa patte gauche. Cette fois-ci, elle ne put retenir un petit couinement et de nouvelles larmes, son autre patte n'appréciant guère de se retrouver à supporter le poids normalement attribué à l'autre.

Mirage finit par attraper sa patte. Malgré son état, Hermine s'étonna tout de même des précautions qu'il prenait pour ne pas lui faire d'avantage de mal. C'était déjà bien plus que ce que faisaient certains Guérisseurs. L'érudit finit par ôter le bandage crasseux et pouasseux qui entourait sa patte. Hermine consentit à lui obéir à ce moment, et fit en sorte d'écarter ses griffes. Ce n'était pas grand chose, mais la petite Aile de Glace ne pouvait pas faire plus. Et si elle perdait l'usage de certaines de ses griffes ?! Ou de sa patte entière ?! Elle ne pourrait peut-être même plus travailler ! Que ferait-elle ?!

Perdue dans un mélange de trouble, de crainte et de douleur, Hermine ne faisait même plus attention à Harmonie. La petite charognarde observait l'autre Dragon ainsi que tous ses faits et gestes. Cela ne l'empêcha pas d'être un peu étonnée quand le Grand Dragon lui tendit un morceau de tissu. La petite créature prit le morceau de tissu dans ses pattes. Puis, elle poussa un petit couinement interrogatif à l'intention du Grand Dragon. Celui-ci lui finit par faire semblant de s'essuyer les yeux.

Harmonie noua donc le morceau d'étoffe autour de son cou, histoire d'avoir les pattes libres. Ensuite, la petite charognarde quitta le dos de sa Dragonne, s'aggripant d'abord à son collier, puis à la lanière de cuir, et enfin aux anneaux de son Aile de Glace pour se rapprocher le plus possible de sa tête. Quelques instants après avoir délaissé les anneaux, Harmonie se retrouva sur la tête de sa Dragonne.

Une fois sur le crâne d'Hermine, Harmonie fit face à une autre difficulté. Sa Dragonne avait toujours la tête baissée, ce qui faisait que la petite charognarde ne pouvait pas s'asseoir comme à son habitude, risquant de glisser. Harmonie s'assit donc comme elle le put, serrant le plus possible ses genoux pour ne pas tomber. Une fois installée, la petite charognarde décrocha le morceau de tissu d'autour de son cou. Elle essuya du mieux possible les larmes de sa Dragonne, tout en gazouillant à qui mieux mieux comme pour distraire un peu son Aile de Glace pendant que le Grand Dragon s'occupait d'elle.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Dim 20 Aoû - 22:08

Harmonie n'était définitivement pas neuneu. Elle sembla comprendre le dragon sans difficulté et fit ce que Mirage lui demandait.
Hermine n'aurait ainsi pas à contempler la vision répugnante de ses plaies ensanglantées et béantes.
L'Aile de Sable étudia de près la première plaie, une petite paire de ciseaux en main. Il y avait de tous petits éléments qui semblaient n'avoir rien à faire ici, mais il n'y avait pas besoin de couper beaucoup de peau, juste un peu. Mirage fit ce qu'il avait à faire puis, la main sûre, retira deux éclats qui provenait probablement de la lame de l'agresseur.
Il fit de même avec l'autre main, sans un mot, juste le silence de sa respiration calme et régulière tout à l'opposée de sa patiente.

...Respirez, respirez. Ne restez pas en apnée. Essayez de vous calmer. De toute façon c'est fini, le pire est passé, non ? Et tant que vous êtes dans cette pièce, vous n'avez rien à craindre de personne. D'accord ? dit doucement Mirage, confiant.

Il fit ensuite quelques pas vers sa fenêtre et l'ouvrit, se penchant pour regarder à droite, à gauche, au dessus, en dessous... Il devait bien y avoir des stalactites de glaces sur son balcon. Il en récolta une douzaines et sans se montrer pressé revint rapidement auprès d'Hermine, lui demandant alors de joindre ses paumes grandes ouvertes.
Il serra les glaçons entre ses pattes. Ceux-ci fondirent dans l'instant, grâce à la chaleur naturelle émise par ses écailles. L'eau se déversa telle une petite fontaine, rinçant les mains de la petites Aile de Glace et débarrassant quelques petits caillots gluants qui s'étaient formés.
A présent lavés de tout ce sang, Mirage allait pouvoir passer à l'étape suivante.
Tout en appliquant un extrait de cactus de son propre désert - extrait qui n'avait pas encore l'air périmé - l'Aile de Sable se demandait si sa chaleur empêchait le sang de coaguler et aggravait donc les saignements. De toute façon, les guérisseurs ne se seraient peut-être pas donnés la peine lui mettre un pansement digne de ce nom si les serviteurs étaient aussi maltraités qu'il le soupçonnait, alors il fallait à la servante se contenter de ces conditions.
Il se dit enfin que cela rassurerait Hermine s'il lui expliquait ce qu'il était en train de faire. L'écouter parler comme si tout allait bien, comme lorsqu'il lui donne un cours, lui ferait peut-être du bien ou la bercerait.

Voilà. J'ai retiré plusieurs petits fragments de la lame qui t'as blessée et rincé le sang pour y voir plus clair et en enlever deux ou trois de plus avant de stériliser la première plaie avec un extrait de cactus qui vient du royaume de sable. Il a l'effet de stériliser et d'éviter les grosses infections. Maintenant, ce que je vais faire, c'est recoudre. Les plaies sont quasi propres, le sang ne coule plus normalement.

Mirage saisit un crochet et un fil fin.
Cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas fait ça. Enfin, pas sur des vivants.
Il avait dû rendre ce genre de service pendant la guerre. Il avait autant servi sur les fronts en tant que soldat qu'il avait écumé les champs de batailles vide de vie apparentes à la recherche de survivants dont il s'était occupé, ou avait abrégé les souffrances de certains...
Et jouer les infirmiers était aussi éprouvant et douloureux que de se battre contre des semblables, et il en avait assez vécu pour l'affirmer.

Préparez-vous juste à avoir un peu... voire très mal. Ça va piquer, mais vous vous habituerez au fur et à mesure. Évitez de perdre connaissance.

Il planta le crochet derrière la la peau et fit émerger la pointe de l'autre côté bordant la blessure, puis tiras délicatement pour faire suivre le fil.
Peu à peu, il resserra le tout et finit la suture, n'hésitant pas à absorber le sang qui s'échappait encore avec le coton.
Il fit un lavage général de la main pour s'assurer que tout était propre et bien fait, plaça un carré cotonneux sur la paume puis se décida à bander la plaie avec un ruban doux qui sentait bon la propreté, puis réitéra sa patiente opération sur l'autre patte.

Voilà. J'ai fait une sorte de coussin  à l'intérieur de chacune de tes mains pour que ça adoucisse un peu plus votre marche. N'appuyez pas trop et évitez de courir. Il faudra que vous reveniez me voir demain et les jours qui suivent pour que je change vos pansements et remettre les bandages, voire les changer s'ils deviennent trop sales. Quand ça aura bien cicatrisé, mais cela risque de prendre un certain temps, je retirerai les sutures.

Mirage remercia Harmonie en inclinant sa tête La petite charognarde lui paraissait plus détendue et satisfaite de l'ouvrage de l'érudit.
Celui-ci reprit encore plus calmement et gentiment, penchant à nouveau son crâne massif vers Hermine :

Ça va mieux ?

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Dim 20 Aoû - 23:23

Tandis qu'Harmonie essuyait ses larmes, sa Dragonne redressa délicatement la tête. Ce n'était pas grand chose, mais Hermine ne voulait pas que sa petite charognarde se blesse à cause d'elle. La petite Aile de Glace était à ce point occupée à s'assurer de l'équilibre de sa charognarde qu'elle ne faisait même plus attention à ce que faisait Mirage. Le seul moment où elle se tendit, ce fut quand l'Aile de Glace retira les quelques morceaux cristallins étaient restés fiché dans ses plaies. Hermine fit donc en sorte d'écouter le conseil de l'érudit. Cependant, la petite Dragonne ne put s'empêcher de murmurer, au sujet de sa sécurité :

« Je... Je... J'es... J'espère... »

Suite à cela, Hermine se concentra sur sa respiration, se forçant pour qu'elle soit plus régulière. A la fin, quand tous les petits éléments indésirables furent hors de sa chair, Hermine devait avouer qu'elle se sentait beaucoup mieux. C'était comme si cette simple opération avait suffit à apaiser un tant soit peu ses chairs lésées.


Au bout d'un moment, et voyant que les larmes de son Aile de Glace s'étaient taries, Harmonie cessa de lui essayer le coin des yeux. Ne sachant que faire du morceau de tissu, la petite charognarde le noua à nouveau autour de son cou. Une fois cela fait, Harmonie entreprit de caresser l'une des oreilles de sa Dragonne, toujours en gazouillant. Hermine la laissa faire, esquissa un rictus étrange alors que la petite servante souhaitait sourire. Elle devait vraiment faire peur, ou pitié, à voir, pour son plus grand malheur...


Quand Mirage se dirigea vers la fenêtre, Hermine s'autorisa à le suivre du regard. De ce fait, quand l'Aile de Sable revint, elle ne put s'empêcher de diriger à nouveau son regard vers le sol, tout en faisant en sorte de ne pas bouger de trop sa tête pour éviter un malheur à Harmonie. C'est alors que Mirage lui demanda d'ouvrir autant que possible ses paumes. Hermine s'attela à cette tâche de son mieux. Quand l'eau, tiède, coula sur ses pattes, la petite servante poussa un petit cri de surprise. Comme la quasi-totalité des Ailes de Glace, elle se baignait dans l'eau gelée, ou en tout cas fort froide. C'était bien la première fois qu'elle sentait de l'eau tiède sur elle.

Tandis que Mirage appliquait un étrange liquide sur ses pattes, Hermine le trouva même un peu gluant, comme lorsqu'elle laissait trop longtemps ses pattes dans le savon que les serviteurs utilisaient pour faire le ménage. La seule différence qu'il y avait au niveau de la texture, c'était l'odeur. Si le savon utilisé par les domestiques étaient parfumé avec de la sève de sapin, ou de tout autre conifère, le liquide utilisé par Mirage avait une odeur beaucoup moins forte.

Cependant, Hermine n'eut pas le loisir de s'attarder plus longtemps sur l'extrait de cactus. Si elle avait écouté avec un silence religieux ce qu'avait expliqué l'Aile de Sable, une chose lui resta en travers des pensées, puis, de la gorge. Tant et si bien que lorsqu'elle voulu s'exprimer, la petite Aile de Glace resta muette. La recoudre ? Un Guérisseur avait eu recours à cette méthode pour enrayer le saignement d'une des plaies de son frère, la cicatrice était d'ailleurs à peine visible aujourd'hui tant l'Aile de Glace avait fait attention pendant son ouvrage. Si son frère n'avait pas bronché et était resté parfaitement éveillé pendant '' l'opération '', Hermine doutait de pouvoir en faire autant. Elle n'était que très peu habituée à la douleur physique, alors la supporter sans un mot ni une larme risquait de lui être impossible. Quand au fait de perdre connaissance... La petite Aile de Glace était totalement paniquée à cette idée !

Quand Mirage planta pour la première fois l'aiguille dans sa peau, Hermine du prendre sur elle pour ne pas crier à cause de la douleur. Elle serra aussi fort que possible ses mâchoires, évitant de justesse de se mordre la langue, et se garda de rouvrir les yeux jusqu'à la fin de '' l'opération '' . Pour faire simple, la petite Aile de Glace ne rouvrit les yeux qu'au moment où elle sentit quelque chose d'humide sur sa paume. Ainsi, elle assista au moment où Mirage terminait le premier bandage. Après cela, Hermine se sentit un peu mieux. Ses plaies n'étant plus exposées à l'air libre, la douleur allait en diminuant. Hélas, ce petit moment d'apaisement ne dura pas, Mirage devant s'occuper de son autre patte. Hermine détourna donc le regard, les mâchoires à nouveau serrées au maximum.

Ce n'est que lorsque Mirage reprit la parole qu'Hermine s'autorisa à observer sa seconde patte. Après quelques secondes d'hésitation, la petite servante reposa délicatement ses griffes sur le sol, puis voyant qu'il ne se passait rien de particulier, finit par poser le reste de sa patte. L'Aile de Glace se permit même d'esquisser une sorte de pas, sans marcher réellement, comme pour s'assurer que ses pattes étaient toujours fonctionnelles. Remarquant que c'était le cas, Hermine poussa un discret soupir de soulagement, dans lequel on pouvait aussi discerner une once de joie, celle de se savoir en vie et dans un état beaucoup moins alarmant qu'il y a encore quelques heures. Finalement, la petite Dragonne ne perdrait peut-être pas l'usage de ses pattes. Au moins, elle pourrait toujours travailler et ne pas être un fardeau pour sa famille. Elle l'avait été pendant bien trop longtemps pour accepter de le redevenir aujourd'hui alors qu'elle était censée être une adulte...

Malgré ce court instant de soulagement, le trouble et le doute reprirent vite leurs droits dans l'esprit de la servante. Ne pas courir ? Ne pas appuyer sur ses pattes ? Comment pouvait-elle faire ?! Son métier se résumait à mettre ses pattes dans des seaux remplis d'eau savonneuse, briquer les sols jusqu'à y voir son reflet, et courir à droite ou à un gauche pour chasser ou servir les Dragons vivants au palais ! Comment allait-elle faire ?!


Quand le Grand Dragon inclina sa tête vers elle, Harmonie n'hésita pas à lui adresser un grand signe de la patte, auquel elle ajouta des gazouillements de reconnaissance. Ensuite, Harmonie créature entreprit de descendre du crâne de sa Dragonne. En arrivant au niveau de l'épaule d'Hermine, la petite charognarde ne manqua pas d'étendre ses bras de son cou comme pour l'enlacer, avant de reprendre sa place habituelle sur son dos.


Après avoir accordé quelques instants d'attention à Harmonie, Mirage inclina sa tête vers Hermine. Par réflexe, celle-ci rentra un peu son cou entre ses épaules, esquissant même ce qui aurait du être un mouvement de recul. Aurait du, car la petite Aile de Glace réussit à s'empêcher de bouger. Mirage avait été extrêment gentil et prévenant avec elle. Aucun Guérisseur n'aurait fait cela pour elle, une simple servante. L'Aile de Sable n'avait même pas émit de mauvais jugement à son encontre, contrairement à ce qu'aurait pu faire certains Ailes de Glace. Alors, pourquoi Hermine ressentait-elle de la crainte à l'encontre de l'autre Dragon ? Elle ne savait pas... Son esprit lui semblait encore totalement embrouillé à ce niveau-là... Hermine essaya donc de redresser un peu son cou, sans grand résultat. Si une partie de son cou avait accepté de lui obéir, une autre s'obstinait à ne pas vouloir bouger ce qui faisait que la petite Aile de Glace avait l'impression d'avoir le cou à moitié déplié... Ce qui était en fait le cas et lui donnait l'allure d'une tortue qui semblait hésiter entre sortit, ou non, de sa carapace.

« Je... Je... Je... Me... Merci... Ça... Ça va... Ça va beaucoup mieux... Maint... Maintenant... Merci... Merci beaucoup... bredouilla Hermine, avant de se taire quelques instants. C'est... C'est la prem... C'est la première fois que... que... quelqu'un est... est aussi gen... gentil avec moi... » avoua l'Aile de Glace, qui après réflexion, trouva sa dernière phrase totalement infantile et s'en voulu de l'avoir prononcée.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Lun 21 Aoû - 4:13

Les bégaiements caractéristiques d'Hermine firent sourire l'érudit. Il était content de ne plus la voir hoqueter dans ses larmes. Bien sûr, ce petit défaut d'élocution était resté mais il avait une nature différente. Il voyait bien qu'elle était gênée, et s'imaginait qu'en tant normal elle ne bénéficiait pas d'autant d'attention, étant une servante aux yeux de tous, peut-être même une déception aux yeux de ses supérieurs ou pire : de sa famille.
Une expression de sincère pitié s'afficha sur son visage lorsqu'il entendit cette dernière phrase.

La première fois, vraiment ?
C'est triste... Mais j'imagine que la gentillesse n'est pas au programme dans l'éducation Aile de Glace... Après tout, vous n'êtes pas évalué sur votre amabilité lors de votre test...

Mirage esquissa un misérable sourire tandis qu'il saisissait un grand torchon usé pour éponger le soleil couvert d'eau et du sang qui s'y était dilué.

Vous avez été très courageuse, en tous cas. Ça n'a pas dû être facile d'arriver jusqu'ici avec ces mauvais bandages mal noués et avec tout ce sang perdu... Vous devriez vous reposer un peu, j'imagine que vous devez voir des étoiles à chaque mouvement ! En réalité, je vous conseillerais même de prendre congé pour au moins deux ou trois jours... Il se releva de son ménage et la regarda en secouant la tête. Je doute que ce soit possible, pas vrai ? Essayez de vous justifier avec vos blessures...

Mirage savait que ses blessures mettraient peut-être deux semaines ou plus à guérir, et qu'elle garderait des cicatrices pendant un long moment si pas toute sa vie. Il ne redoutait pas d'infections particulières, mais il savait que si elle devait travailler à la main sans relâche, ce ne serait pas un plus pour favoriser un rétablissement complet, loin de là. Et sans vouloir paraître égoïste, il avait autre chose à faire que de changer des pansements tous les soirs pendant deux mois au lieu de deux semaines. Surtout qu'il n'était pas médecin, et de véritables guérisseurs auraient su faire bien mieux. Tout cet attirail, c'était du bricolage.
Ceci-dit, il avait déjà bricolé des morts et c'était de ces études qu'il tenait son habilité avec les fils et les aiguilles ainsi que sa capacité à viser pile poil dans la chaire.
L'Aile de Sable osa questionner.

Maintenant que vous êtes plus détendue, est-ce que vous voulez m'expliquer plus en détail ce qui s'est passé ? J'ai eu suffisamment de mots clés pour reconstituer la scène, mais j'aimerais mieux l'entendre de votre bouche. Je comprendrai si vous ne voulez pas m'en parler mais... J'estime avoir le droit de savoir... Ce n'est pas tous les jours que je reçois la visite d'une servante blessée, sanglotante devant ma porte..!

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Lun 21 Aoû - 11:39

La petite Aile de Glace acquiesça. Chez les Ailes de Glace, l'affection n'avait que très peu de place. Si sa mère avait toujours été très douce avec elle, sûrement à cause du fait qu'elle avait du vivre la même chose que sa fille à cause de leurs écailles roses si caractéristiques, son père était plutôt du genre froid, et son frère... Elle ne préférait même pas y penser. Si la Reine lui ordonnait de tuer sa famille, Hermine était certaine qu'il le ferait sans hésiter. Quant aux autres Ailes de Glace... La plupart trouvaient qu'elle avait trop de compassion.

Pendant son test, Hermine avait été la seule à s'inquiéter de l'état des autres. A chaque fois, elle avait été repoussée. A cette époque-là, la petite Aile de Glace avait déjà l'habitude que personne ne veuille rester avec elle. C'était en partie à cause de cette compassion qu'elle avait échoué dans son test... Un vrai Aile de Glace ne pense pas aux autres. Il ne pense qu'à lui et peut-être à sa famille dans certains cas, pour éviter que son entourage ne le déshonore d'une façon ou d'une autre. La compassion, l'amour, la charité et tout ce qui s'y rapportait leur était inconnu. Bien sûr qu'il y avait des exceptions, mais ces exceptions étaient moquées, repoussées pour bien montrer que c'était mal d'être ainsi, et que les Dragons ressentant ce genre de sentiments feraient mieux de les cacher...

« Si seulement la gentillesse n'était pas un concept inconnu pour la plupart des Ailes de Glace... Si seulement... commença la petite Aile de Glace, sur un ton attristé. … A partir du moment où vous sortez du moule, que votre physique diffère de celui des autres ou que vous pensez autrement, vous échouez au test... C'est presque obligatoire... Il n'y a pas d'autre échappatoire. » termina-t-elle.

Hermine aurait voulu réussir... Elle aurait voulu donner une meilleure vie à ses parents, qu'ils soient à l'abri du besoin jusqu'à la fin de leurs jours, qu'ils puissent enfin se reposer après une vie de labeur. Elle aurait voulu avoir la force de remettre son frère à sa place, et le fait d'avoir un cercle supérieur au sien aurait pu l'y aider... Mais non, la petite servante avait lamentablement échoué... Et rien ne pourrait rattraper son échec, malheureusement...

C'est alors que Mirage reprit la parole. Hermine sentit le sang lui monter aux joues quand l'Aile de Sable salua son courage. La petite Aile de Glace baissa les oreilles. Si chez elle le fait d'agiter ses oreilles étaient un signe de colère, quand elles étaient abaissées, c'était le signe d'une profonde gêne. En réalité, la servante ne voyait pas ce qu'il y avait de courageux dans son acte. Elle n'avait que se traîner jusqu'ici, rien de plus... Son frère, lui était courageux. Il s'était battu pour son Royaume, il n'avait pas hésité à mettre sa vie en jeu pour défendre les terres de son clan. Hermine pouvait bien lui accorder cette qualité, Stalactite était courageux. Loyal, courageux, et habile en combat. Il faisait un parfait guerrier, les juges du test ne s'étaient pas trompés sur son compte... Elle, elle était tout le contraire de cela... Froussarde, maladroite dans certains cas, et surtout avec une manière de penser qui serait sûrement vue comme absurde par les autres...

« Prendre des congés m'est impossible. Se sont les supérieurs qui se chargent de nous les donner. Si quelqu'un a besoin de moi, je serais obligée d'y aller, pattes en sang ou pas... Blessures ou pas, nous devons travailler. De plus... Je n'ai aucun endroit où me reposer... Chez moi, mon frère risque de me faire des reproches à n'en pas finir, et au dortoir des serviteurs... Hermine frissonna. Se sera sûrement encore pire... »

Les serviteurs ayant des cicatrices mal soignées était assez courant. Ne pouvant pas prendre de repos, ou très peu, et n'ayant pas accès à des soins adéquats, ils ne pouvaient pas faire en sorte de guérir convenablement. Certains finissaient même par perdre l'usage de leurs membres, à cause des infections, quand ils ne mourraient pas tout simplement à cause de ces dernières. Les seuls qui pouvaient prendre plus de repos étaient ceux qui étaient engagés par des nobles ou d'autres Dragons. En effet, on prenait plus soin des bon serviteurs, vu leur rareté. Pour le reste des domestiques... ils étaient pour ainsi dire interchangeables. Si l'un d'eux mourraient, un autre pouvait toujours le remplacer. Il était donc inutile d'essayer de les soigner, pire certains Guérisseurs pensaient même tomber malades à leur tour en s'approchant trop près de certains membres du septième cercle ! A ce niveau-là, la petite Aile de Glace ne pouvait pas leur donner entièrement tort... Il était vrai que les conditions de vie déplorables de certains membres de son cercle pouvaient sûrement favoriser les maladies...

Hermine avala difficilement sa salive quand Mirage lui demanda plus de détails sur ce qui s'était passé. L'Aile de Sable avait raison, elle lui devait bien quelques précisions même si cela lui en coûtait de raconter avec exactitude ce qui s'était produit... La petite servante lâcha un soupir. Cela ne servait à rien de tergiverser, mieux valait tout dire maintenant. Au moins, cela lui ferait un entraînement pour le récit qu'elle devrait faire à sa famille quand elle reviendrait chez elle...

« Je... Hermine secoua la tête, tâchant de retenir ses bégaiements pour rendre son récit beaucoup plus audible. Soit... Il est normal que vous ayez connaissance de la raison de mon état... Je devais amener de la nourriture à quelqu'un. Quand je suis entrée dans ses appartements, ses serviteurs en plein rangement. Leur maître avait du revenir la veille, ou plus tôt dans la journée, en tout cas il régnait encore un certain désordre quand je suis arrivée. Le noble m'a demandé de déposer ce que j'apportai sur un meuble. Malheureusement pour moi... Hermine marqua une pause, cherchant ses mots. Quelques instants plus tard, la servante reprit. Malheureusement pour moi, je n'avais pas vu que le tapis n'était pas installé convenablement. J'ai trébuché à cause d'un pli, et je me suis retrouvée sur le sol. Je n'ai même pas eu le temps de revenir à moi que... que... que... Hermine frémit. Que j'ai reçu une gifle... Le noble était furieux... J'ai vraiment eu de la chance qu'il ne s'en prenne pas à Harmonie... Dans sa colère, il n'a pas du la remarquer. J'ai eu tellement peur qu'il ne lui fasse du mal après m'avoir punie... Heureusement, il s'est arrêté à moi. Pour me faire ces... ces... choses... commença Hermine en jetant un regard vers ses pattes. Il a utilisé un morceau d'un des bols cassés... Je ne sais pas combien de temps cela a duré... Je ne veux même pas le savoir... Je ne pouvais même pas crier... Ni pleurer... L'autre Aile de Glace m'a menacé de me couper un doigt si je ne me calmais pas... Il était enragé... A la fin, il a demandé à l'un de ses serviteurs de me bander les pattes. Il ne voulait pas que je mette du sang partout chez lui, d'après ses dires... Et après, j'ai été renvoyée... Puis, je suis venue ici. Hermine poussa un petit soupir. Je ne sais même pas comment je serais accueillie en rentrant chez moi... Ni si quelqu'un acceptera que je le serve quotidiennement désormais... J'aurai pu...J'aurai pu améliorer mon grade en devenant la servante de quelqu'un d'important, mais avec ces plaies, ou des cicatrices de ce genre... Plus personne ne voudra de moi... Je suis fichue... » termina la servante, à voix basse.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Lun 21 Aoû - 16:11

Attentif, Mirage hochait la tête à chaque information qu'Hermine donnait. Il attendit qu'elle eut fini son récit pour reprendre la parole.

Je vois. C'est très cruel... Je doute que ce noble aie des oreilles pour entendre raison. Mais il ne faut pas se mettre dans tous ces états ; tout n'est pas fichu. A votre place, je préfèrerai rester en dernière ligne plutôt que de servir un bougre pareil pour peu d'avantages en plus... N'avez vous jamais pensé à vous affranchir de tout ça ? Rendez-vous à l'évidence, vous ne vivez pas convenablement et vous n'êtes pas heureuse.

Mirage avait une petite idée pour aider son amie. Elle ne méritait pas de subir davantage de mauvais traitements c'était tout bénef pour elle.
Après tout, il résidait au palais au même titre que les courtisans de la reine, peut-être pouvait-il prendre Hermine comme servante personnelle ?
Après quelques instants de réflexion, il inspira longuement et adopta ce ton qu'il employait pour expliquer les choses, l'air d'un professeur.

Grâce à mon statut, je peux vous prendre à mon service. Vous n'aurez ainsi plus à vous affairer à toutes sortes de tâches et serez protégée des punissions données par d'autres nobles puisque que vous serez "ma propriété" en quelque sorte. Je vous laisserai libre de vos actions, étant donné que je n'ai besoin de rien et que je m'absente souvent... Je ne garantis pas un salaire extraordinaire, je ne reçois pas beaucoup de revenus ces derniers temps... Cela vous convient-il ? Et de plus, je pourrai vous donner plus de cours ! Au moins le temps de votre rétablissement. Pour la suite, tout dépendra de l'argent que je récolterai avec la vente de mes livres...

L'Aile de Sable s'assit droit comme un i, enroulant sa queue autour de ses pattes et ajouta en dressant les oreilles :

J'imagine que vous n'avez nulle part où aller sans craindre des représailles ? Mmm... Pour cette nuit, je vous invite à dormir ici. Vous devez encore récupérer de toutes vos émotions avant de repartir au travail. De toute façon je dois me rendre dans le donjon cette nuit... Je voudrais récupérer des échantillons d'écailles... J'imagine que vous connaissez les contes du Souffle-Mort ? Ce dragon, héros des champs de batailles dont les écailles givrent tout ce qui entre en contact avec elles... Vous savez qu'il s'est à nouveau échappé de sa prison... J'aurais voulu le rencontrer, mais si je pouvais au moins en garder une relique...

Récemment, le Souffle-Mort avait été capturé par Givros, fils de la reine Glaciale. Pour des raisons encore obscures, le prince a finalement libérer le dragon et tous deux se sont enfuis. Mirage aurait voulu rencontrer le Souffle-Mort. Un dragon presque légendaire, idole des chants de taverne et l'image d'un monstre pour la noblesse et la royauté. L'Aile de Sable s'en mordait les griffes de ne pas avoir pu le rencontrer avant, il y avait tant à apprendre de lui. Ce serait une chance pour lui de pouvoir conserver une de ses écailles gelées, et il en restait peut-être dans sa cellule.
Le Souffle-Mort n'avait pas de visage pour la plupart des dragons du royaume de glace. Il y a longtemps, il fut séquestré dans une salle et fut victimes d'expériences visant à le transformer en arme pour la guerre. Malheureusement, refusant son sort, il est parvenu à s'échapper et s'est volatilisé. Tout le monde le savait vivant, mais personne n'avait réussi à mettre la main sur lui, jusqu'à ce que Givros finisse par le ramener à la reine pour le faire exécuter. Jusqu'à ce qu'il lui file à nouveau entre les griffes...
Et bien sûr, tout le monde connaissait son chant d'espoir.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 22 Aoû - 0:24

S'affranchir... Ce mot faisait rêver certains serviteurs, c'était vrai. Et Hermine avouait qu'elle en faisait partie. Elle avait même pensé à fuir à certains moments de sa vie, mais n'avait jamais eu le courage de mettre son idée en œuvre. Bien sûr, la servante n'aurait pas été la première à partir pour trouver une meilleure vie ailleurs, mais sans savoir ce qui l'attendait, Hermine avait préféré rester ici. Elle ne se voyait pas quitter sa famille, ou la couvrir de honte par son seul départ.

« Ma punition aurait pu être pire, je suppose... Certains nobles ont même beaucoup d'idées, quand il s'agit de faire du mal aux serviteurs maladroits. Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme cela. Hermine se tut quelques instants. Vous savez, le bonheur... Pour certains, ce n'est plus qu'une fable pour Dragonnets. La plupart des Dragons de mon cercle se contentent de survivre, d'autres ont fuit pour trouver mieux... Ont-ils trouvé ce mieux ? Personne ne le sait. Ils ne sont jamais revenus ici pour raconter leurs découvertes aux autres. »

Parfois, Hermine se demandait même à quoi ressemblait le vrai bonheur, celui qui durait malgré les années et les difficultés. Celui pour lequel des Dragons étaient prêts à se battre, à tout mettre en œuvre pour l'atteindre. En réalité, la petite servante ne savait même pas ce qu'elle voulait. Elle n'arrivait pas à imaginer sa vie autrement que celle qu'elle avait actuellement. Vivre de ses poèmes ? Sottises, elle n'était pas dans un cercle assez important pour qu'on la remarque ou qu'on lui propose d'animer un repas ou un banquet. L'écriture et la récitation étaient plus des passe-temps pour elle, pas de véritables métiers... Elle ne pourrait pas vivre de cela. A quoi bon y penser ? La petite Aile de Glace était bien partie pour rester servante jusqu'à la fin de ses jours. Au fond d'elle, Hermine savait très bien qu'elle n'oserait jamais partir.

C'est alors que Mirage reprit la parole. Si au départ la petite Aile de Glace eut du mal à comprendre où voulait en venir l'autre Dragon, étant encore un peu distraite par ses précédentes pensées, elle écarquilla les yeux au moment où elle comprit sa proposition. Évidemment que cela lui convenait ! Même dans ses rêves Hermine n'aurait pas pu espérer un meilleur contrat ! Cela dépassait toutes ses espérances ! D'un coup, Hermine se redressa sur ses quatre pattes. Si elle grimaça un peu quand ses pattes blessées durent porter son poids, la petite Aile de Glace ne tarda pas à esquisser un grand sourire. Un vrai sourire cette fois-ci, et non pas une sorte de grimace qui ressemblait plus à un rictus qu'à autre chose.

« Vous... Vous feriez cela ? Hermine secoua la tête, puis reprit sur un ton clair et beaucoup plus mélodieux. Évidemment que j'accepte ! Ne vous en faites pas pour mon salaire, je n'ai pas besoin de grand chose. Donnez-moi ce que vous pourrez et j'en serais totalement satisfaite ! Vous en faites déjà tant pour moi ! J'espère pouvoir vous être utile ! La petite Aile de Glace prit une grande inspiration, essayant de diminuer son débit de parole. Ce n'est qu'une fois calmée qu'Hermine s'autorisa à reprendre la parole. En dehors de cela, je me ferais toute petite. Vous n'aurez pas à vous plaindre de ma présence. »

Hermine était guillerette. Elle avait tellement hâte de parler de son nouveau travail à sa mère, même si cela signifiait retourner chez elle ! La petite Aile de Glace se força à garder son calme. Rien n'était encore fait. Mirage devrait encore s'arranger avec Brume, même si la servante était persuadée que sa supérieure n'y verrait pas d'inconvénient... Bien que la petite Aile de Glace était certaine que la Dragonne risquait d'y voir autre chose qu'un simple changement de travail... C'est alors que Mirage parla du Souffle-Mort, Hermine ne put s'empêcher de réciter sur un ton doux et mélodieux qu'elle avait redécouvert en retrouvant l'habitude de réciter des poèmes :

« Mes Dragonnets, soyez cette nuit,
A l'affût du moindre bruit.
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes,
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude,
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir.
Le cœur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort,
Celui qu'on appelle le Souffle-Mort. »


C'est alors qu'Hermine se rendit compte qu'elle avait coupé la parole à Mirage. La petite Aile de Glace garda les oreilles baissées, et émit un petit rire gêné. Il y a un deux ou trois ans, Fantôme, son arrière-grand-père, lui avait raconté l'histoire du Souffle-Mort. Au fil du temps, le vieux Dragon avait finit par apprendre à sa descendante le poème concernant ce Dragon presque mythologique. Hermine l'avait donc gardé en mémoire, et la sonate était devenue une incontournable de ses séances de récitations.

« Je suis désolée, je ne voulais pas vous couper. avoua Hermine. Mon arrière-grand-père maternel pouvait passer des heures à nous raconter des histoires sur le Souffle-Mort, quand nous allions le voir mon frère et moi. En réalité, ce n'était pas les seules histoires qu'il nous connaissait, il en avait plein d'autres à l'esprit. Avec la vieillesse, il était devenu le meilleur conteur des environs. Hermine marqua une pause, puis reprit. Enfin, là n'est pas la question. Je ne savais même pas que le Souffle-Mort avait été enfermé. Pour moi, il a toujours été libre de ses mouvements. »

Fantôme était mort à un âge assez avancé, même pour un Dragon. Il avait ainsi eu le loisir de connaître ses deux arrière-petits-enfants jusqu'à ce que ces derniers atteignent l'âge adulte. Ses récits sur le Souffle-Mort dataient d'ailleurs de cette période, de la fin de sa longue vie donc. Hermine était d'ailleurs persuadée qu'il avait été le doyen des Dragons ayant possédé des écailles roses. Pour ce qui était du fait de garder une relique du Grand Souffle-Mort, la servante en comprenait tout à fait l'intérêt pour Mirage. Le Souffle-Mort était un Dragon tellement puissant et particulier. L'étudier était une chose logique venant de la part d'un Dragon qui s'intéressait à toutes les choses qui sortaient de l'ordinaire.

« Sinon... Je vous remercie de m'accueillir ici cette nuit. Je ne toucherai à rien, je vous l'assure. Vous pouvez partir l'esprit tranquille. » assura Hermine.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 22 Aoû - 1:38

Le sourire qui vint jusqu'à percer les pommettes d'Hermine se communiqua à Mirage qui sourit si largement qu'il dut plisser les yeux.
Parmi ses rêves de paix, rependre ne serait+ce qu'un peu de joie et de bonne humeur en ce monde était aussi son objectif, et il n'y avait rien qui le rende plus heureux que de rendre les autres heureux.
Mirage fut un peu surpris d'entendre la petite Aile de Glace interpréter subitement l'introduction du chant d'espoir du Souffle-Mort. Cependant, il l'écouta en silence. Hermine avait le rythme dans les écailles, si bien que sans même chercher à chanter la chanson, elle lui donnait une mélodie.

Non, non... Ne vous excusez pas, c'est très joli, la façon dont vous la récitez. Alors, votre arrière-grand-père ? J'imagine qu'il faisait parti de ceux qui le considère comme un héros plutôt qu'un monstre... Mais, oui. Le Souffle-Mort a été enfermé toute sa vie, depuis qu'il est dragonnet. Je comprends son choix de s'être échappé... Vivre en n'ayant que la lune pour amie, loin derrière les barreau d'une bouche d'aération... Moi-même, on ne m'a jamais autorisé à venir le rencontrer. "Propriété de la reine, au service de l'armée", disaient-ils... Quelle tristesse. C'est bien qu'il se soit échappé, et encore mieux qu'il soit encore libre. Enfin... Parler de liberté alors qu'il doit sans cesse esquiver les chasseurs de primes et les soldats... Est-ce une vie, seulement ? s'interrogea-t-il, à haute voix tout en secouant malheureusement la tête.

Hermine remercia l'érudit et lui promit de ne rien toucher. De toute façon, Mirage la voyais mal essayer de voler quelque chose ou tripoter ses affaires. Le pire qu'elle pouvait faire était d'essayer de ranger son chaos organisé, comme lors de leur première rencontre.

Je vous en prie faites comme chez vous. Je vous prête ma couche, vous y dormirez bien. Mettez-vous à l'aise, la nuit est déjà tombée. Je vais attendre une ou deux heures avant d'y aller... Je n'ai normalement pas le droit d'entrer dans la cellule, alors je préfère m'y rendre quand tout le monde dormira...

Mirage se laissa perdre dans ses réflexions un instant et secoua — à nouveau — la tête, pour se rafraichir les idées cette fois et passer à autre chose.

Alors, dès demain, je me rendrai dans le bureau de Brume et nous nous arrangerons. Le contrat durera au moins pendant deux semaines, le temps que vos blessures guérissent. Considérez plutôt ce contrat comme un congé payé pour le moment ! Ceci dit, peut-être que j'aurais besoin de votre aide pour certaines petites choses... Qui risquent de vous paraître étranges.
Certaines sont salissantes. En fait, je ne veux pas vous effrayer mais je vous conseille d'avoir l'estomac bien accroché à vos entrailles ; vous risquez de l'assister pour es dissections. Enfin passons.
dit-il en balayant le sujet du revers de la main.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 22 Aoû - 21:58

Si cela lui avait été possible, Hermine aurait sûrement incliné un peu plus ses oreilles. C'était très rare qu'on la complimente sur sa manière de réciter. D'un autre côté, la petite Aile de Glace avait toujours prit beaucoup de précautions au sujet de la poésie. Au début, Hermine avait voulu être franche avec sa famille. Elle leur avait donc tout dit au sujet de sa passion et de ce qu'elle voulait en faire. Sa mère lui avait semblé peinée en lui disant que cela lui serait impossible d'utiliser son potentiel don, et son père lui avait ordonné de se trouver un métier honorable. Les rêves de Dragonnets n'avaient plus leur place à quelques mois du test...

Après son échec au test, Hermine avait arrêté la poésie. Elle avait écouté son père, et était devenue servante. Heureusement pour la petite Dragonne, elle ne pouvait chasser son naturel, et la poésie lui était naturellement revenue. Elle s'était donc remise à l'écriture et à la récitation une année après être devenue domestique. Bien sûr, il y avait eu plusieurs périodes où l'Aile de Glace n'avait plus rien fait au niveau de son art, mais c'était toujours pour mieux y revenir par la suite. Tout cela pour dire qu'Hermine ne pensait pas recevoir des compliments sur sa manière de réciter un jour.

« Mon arrière-grand-père le considérait comme un héros, oui. Et il n'était pas le seul, même si tout le monde ne voulait pas l'avouer. Quand vous travaillez au palais ou dans ses alentours, il ne fait pas bon d'afficher une sympathie pour le Souffle-Mort, pour des raisons évidentes. »

Hermine fut obligée de marquer une pause en apprenant la nature de ce qui avait été la '' vie '' du Dragon dont son ancêtre lui avait tant parlé. Être enfermé toute sa vie, depuis sa plus tendre jeunesse... Cela faisait froid dans le dos. La petite Aile de Glace ne voulait même pas imaginer ce qu'il avait ressentit, Dragonnet, en étant seul et dépourvu du peu d'affection qu'aurait pu lui donner sa famille ou ses proches. C'était affreux. Aucun petit ne méritait cela, pas même celui du pire Dragon au monde. Personne ne méritait d'être enfermé pour le simple fait d'être différent... Et encore moins dans l'optique de devenir une machine de guerre ! Le pire dans tout cela, c'est que le Souffle-Mort n'était pas le seul Dragon a avoir subit ce genre d'emprisonnement. Les animus étaient enfermés dans une sorte de cage, étant obligés d'utiliser une seule et unique fois leurs pouvoirs pour donner un avantage à leur Royaume avant de devenir des reproducteurs pour la famille royale, cette dernière espérant ainsi concevoir d'avantage de Dragon animus. Dans les deux cas, les sorts de ces Dragons étaient très peu enviables. La seule différence qu'il y avait, c'était la cage. Si la première était glaciale, l'autre était faite d'or...

« … Je ne peux même pas imaginer ce qu'a ressentit ce Dragon pendant toutes ces années... finit par dire Hermine, sur un ton attristé. Sa liberté actuelle doit avoir un goût amer pour lui, certes, mais plus il est loin d'ici, mieux cela sera. Je ne pense pas que beaucoup de Dragons du Peuple souhaitent sa capture. Au contraire, il y a fort à parier que certains auraient le courage de le protéger ou d'omettre de l'avoir vu, et ce, même s'il y a une forte récompense pour sa capture. Je ne pense pas que nous en ayons terminé avec le Souffle-Mort. Il est toujours là, quelque part, et plus libre que jamais. Peut-être même qu'un jour, vous aurez la chance de le rencontrer, ou au moins, de l'apercevoir. »

Hermine ne pouvait s'empêcher de repenser à son ancêtre. Il aurait sûrement été fou de joie en apprenant que le Dragon qu'il admirait tant était libre et que la royauté n'avait pas mit sa patte sur lui. La petite Aile de Glace se promit mentalement de lui faire parvenir la nouvelle grâce aux rituels de sa famille. Bien évidemment, la servante n'attendait pas de réponse de la part de son ancêtre, mais elle voulait qu'il soit au courant, si toutefois cela était possible. Hermine n'avait jamais réussit à déduire s'il y avait quelque chose après la mort. Néanmoins, la petite Aile de Glace voulait y croire. C'était sûrement à cause de cela que le fait d'écrire à son ancêtre ne lui semblait pas absurde, alors que certains autres Dragons pourraient considérer cette tradition comme des sottises.

« Soyez prudent surtout. La Reine vous apprécie, certes, mais si elle apprend que vous mettez votre museau là où cela vous est interdit, elle risque de devoir prendre des mesures en conséquences... Hermine marqua une pause, puis reprit, sur un ton beaucoup plus bas. Je ne veux pas vous savoir enfermé dans une cellule... Même pour la noblesse ou les Dragons s'y apparentant, elles ne sont pas des plus confortables ni des plus accueillantes... »

Il ne fallut pas longtemps à Hermine pour se rendre compte à quel point sa dernière phrase était maladroite. La petite Aile de Glace ne s'était rendue qu'une unique fois dans les prisons du palais. Le personnel manquait à cette période, et plusieurs domestiques étant sous la direction de Brume avait du remplacer les Dragons absents. L'endroit empestait, même après de nombreux nettoyages. Il empestait le sang, la pourriture, ou encore la chair en putréfaction. Et encore, il n'y avait pas que l'odeur qui était affreuse... Il y avait les sanglots, les râles de douleurs des prisonniers... En ces lieux, le cercle ne voulait plus rien dire. Nobles et domestiques étaient à la même enseigne, il n'y avait pas de traitement de faveur pour ceux qui avaient déplus au pouvoir en place.

Mirage finit par aborder le sujet de Brume. Et encore, s'il n'y avait qu'elle. Sa supérieure hiérarchique était particulière, bien sûr, mais qui ne le serait pas à sa place ? Les nouvelles allaient vite entre domestiques, et il y avait une chose à laquelle la petite Dragonne n'avait jamais pensé avant cet instant. Entrer au '' service '' d'un Aile de Glace était normal, horriblement et affreusement normal. L'être aux côtés d'un Dragon d'un autre Royaume, même s'il était l'invité de la Reine, l'était beaucoup moins. Que ferait-elle si les autres pensaient qu'il s'était passé quelque chose entre elle et Mirage ? Hermine ne voulait même pas imaginer ce qui se passerait quand elle recroiserait des Dragons indélicats...

« J'espère sincèrement que ce temps suffira à mes plaies pour se résorber. commença Hermine, en tâchant de cacher le malaise qu'elle ressentait à cause de ses pensées. Si je peux vous être utile pendant cette période, vous m'en voyez ravie ! Malgré le repos qui vous souhaitez me donner, je crains de ne pouvoir m'empêcher de bouger. L'habitude, sans doute. Quand vous aurez besoin de moi, faites-moi signe. Je ferai mon possible pour vous donner satisfaction. »

Bien sûr qu'Hermine s'était sentie un peu mal quand l'Aile de Sable avait parlé de dissections. Pourtant, elle n'avait pas voulu le montrer. La servante ne pouvait pas savoir comment elle réagirait devant ce genre d'expérience, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait jamais assisté à ce genre de chose. Hermine devrait prendre sur elle au moment venu, il n'y avait pas d'autres solutions.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mer 23 Aoû - 12:25

Mirage doutait sérieusement que le Souffle-Mort, dehors, soit "plus libre que jamais". Il était piégé à l'intérieur de ces plaines glacées et il lui était impossible de quitter le royaume sans craindre la tiédeur des autres territoires. Il n'aurait pas supporté un tel changement de température, d'après les dires des scientifiques qui l'avaient étudié.
Là-dessus aussi, Mirage était sceptique. Il se demandait si ce n'était pas ce que ces scientifiques avaient dit au dragon mythique pour le dissuader de sortir du royaume... Et ainsi mieux pouvoir l'attraper s'il lui prenait l'envie de vouloir voir ailleurs.

Quelle liberté... J'imagine... Qu'il doit se demander ce qu'un dragon comme lui peut bien avoir encore à faire en ce monde...

Néanmoins, Hermine n'avait pas tort. S'il était encore là, bien vivant, quelque part dans ce royaume, peut-être pourrait-il le rencontrer un jour ? qui sait ! Ce dragon était un message de paix à lui tout seul. Mirage aurait beaucoup à lui dire s'il le croisait un jour.
S'il avait longtemps traqué des artefacts dans des ruines, l'Aile de Sable savait qu'il lui serait difficile de mettre la patte sur un dragon qui changeait probablement sans cesse de place et qui effaçait jusqu'à la moindre de ses empruntes dans la neige.
La quête d'une relique au fond de catacombes ancestrales difficiles d'accès avait l'air d'une chasse au trésor à côté de pister une véritable légende mouvante.
Lorsqu'Hermine lui conseilla d'agir avec prudence, ce dernier se redressa, une lumière de témérité brillante dans ses yeux ambrés.

Votre inquiétude vis-à-vis de ma sécurité me touche, mais ne vous en faites pas pour moi. Ce n'est pas la première fois que je fais ce genre de chose et j'ai déjà visité plusieurs prisons pendant la guerre... J'ai plus d'un tour dans mon sac, croyez moi. En plus d'un sacré potentiel à crocheter les serrures, et ces mots ne viennent pas de moi.

Son amie Chavire connaissait le palais d'été mieux que personne, lorsque celui-ci était encore habitable. Un poisson aurait disparu et elle aurait su par quelle fente dans le mur il s'était enfui, ou dans quelle anémone il s'était réfugié. Chaque porte, chaque fenêtre, chaque serrure ; elle savait comment tout fonctionnait. Si elle avait été voleuse, Corail aurait pu dire adieu à ses trésors. La porte d'une chambre forte, n'était pour Chavire qu'une poignée à tourner.
Personne ne savait mieux qu'elle résoudre les casse-tête de logique. Sauf peut-être Legénie. Mais c'était différent.

Faites moi confiance, je reviendrai bien avant que le jour ne se lève, si tout se passe bien. Et, bien sûr, je vous ferai un clin d'oeil lorsque j'aurais besoin de vous. Aller, allongez-vous. Prenez un livre ou un parchemin si vous le souhaitez, j'en ai pour tous les goûts. Mais rien sur le Souffle-Mort, désolé..!

L'érudit plissa les yeux. La nuit tombée, on y voyait plus rien et la lueur des lanterne faiblissait, plongeant la pièce dans une drôle de pénombre.

Voulez-vous bien m'aider à rallumer les lanternes ? Il y a du bois sec et des flacons dans les tiroirs du mur à côté de mon bureau. Le tiroir H1.

Le mur en question était en fait une immense organisation de tiroirs dont chaque carreau correspondait à un code. Les lettres indiquaient l'emplacement vertical du tiroir tandis que les chiffres indiquaient son emplacement horizontal. Un peu comme un jeu de bataille navale.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mer 23 Aoû - 21:38

Hermine ne savait pas quoi répondre. Au fond d'elle-même, la petite Dragonne espérait que le Dragon mythique avait trouvé un sens à donner à sa vie, qu'il était toujours en '' sécurité '' à l'heure qu'il était et qu'il ne se retrouverait plus jamais dans une cellule pour servir de machine de guerre. La servante ne pouvait pas l'imaginer en train de errer en ne faisant que fuir les Dragons qui s'étaient lancés à sa poursuite. C'était en total désaccord avec l'image de héros et de combattant que véhiculaient les histoires à son sujet.

Quand Mirage se redressa, Hermine se recula d'un pas, surprise par le brusque mouvement de l'autre Dragon. La petite Aile de Glace secoua très légèrement la tête, pour se remettre de ses émotions, puis se rassit convenablement. Décidément, il ne lui en fallait pas beaucoup pour être effrayée... A croire que ce côté de sa personnalité ne s'arrangerait jamais...

Une fois totalement remise de ses émotions, la servante ne put s'empêcher de penser qu'un Aile de Sable ne passerait pas inaperçu, et ce même si le palais était endormi et que les gardes étaient sûrement moins concentrés qu'en plein jour. Et contrairement à un Aile de Glace, il risquait d'avoir quelques difficultés à trouver une raison valable d'être là. Hermine chassa ses pensées d'un petit mouvement de queue, agacée. Après tout, Mirage lui avait affirmé que tout se passerait bien pour lui. La petite Aile de Glace devait lui faire confiance, bien que cela ne l'empêcherait pas de ne pas dormir sur ses deux oreilles pour guetter son retour et s'assurer qu'il revienne en un seul morceau.

« Je vous fais confiance. déclara Hermine sur le ton le plus sûr qu'elle avait. Je vais tâcher de me reposer un peu, comme Harmonie le fait déjà si bien. »

Hermine avait bien remarqué que sa petite créature s'était endormie. Elle s'était recroquevillée sur sa selle, enveloppée dans le morceau de tissu que Mirage lui avait donné peu de temps auparavant. La petite Aile de Glace devrait faire attention en se déplaçant. Endormie, Harmonie n'avait pas tous ses réflexes et c'était donc à sa Dragonne de faire en sorte qu'il ne lui arrive rien. La petite Aile de Glace irait la déposer dès que possible dans un endroit sûr, pour qu'elle puisse continuer sa nuit tranquillement. Sa petite créature dormirait bien mieux allongée qu'à moitié pliée sur sa selle.

« Je saurais trouver mon bonheur, même si je risque d'hésiter un petit moment sur quoi prendre vu tout le choix qu'il y a. » avoua Hermine, sur un ton amusé.

Même si Hermine ne le montra pas, elle était très heureuse de savoir qu'elle allait être utile dès à présent. En bonne servante, dès qu'elle eut obtenu les informations lui permettant de se mettre à la tâche, la petite Aile de Glace se dirigea vers l'assemblage de tiroirs. Elle cligna plusieurs fois des yeux, essayant de les habituer à la pénombre pour mieux discerner les inscriptions lui permettant de chercher ce dont elle avait besoin. Après quelques instants, Hermine trouva le tiroir qui l'intéressait. Elle l'ouvrit délicatement et en sortit quelques morceaux de bois et le même nombre de flacons.

Quelques instants après avoir récupérer ce menu matériel, Hermine entreprit de raviver les lanternes. Si ses pattes lui étaient encore douloureuses, la petite Aile de Glace n'y faisait pas attention. Elle était bien trop heureuse de pouvoir être utile pour faire attention à la douleur ! Alors qu'Hermine s'occupait d'une des dernières lanternes, elle se rendit compte que Mirage n'avait même pas pu participer à la tâche, alors que la petite Aile de Glace ne devait que l'aider au départ et non pas tout faire elle-même d'après les dires de l'Aile de Sable. La servante finit de s'occuper de la lanterne restante, puis se tourna vers le maître des lieux, un sourire gêné ornant son museau.

« Désolée... Je sais, je devrais me ménager... Vous ne m'avez dis que de vous aider, mais... Il semblerait que mes habitudes de travail soient tenaces. »

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Dim 27 Aoû - 14:35

Mirage sourit aux remarques de l'Aile de Glace.
Puis, la servante s'appliqua sans grand mal à accomplir cette tâche.
Pourtant, Mirage ne voulait pas qu'elle utilise ses mains tout de suite. Il avait juste besoin du bois et des huiles et il pouvait ranimer les lanternes lui-même, mais Hermine avait tant l'air plongée dans son service qu'il n'osa pas l'interrompre. De plus, elle devait avoir l'habitude et se montrait plus rapide et efficace que lui.
Elle finit par se rendre compte qu'elle en avait fait plus que Mirage n'attendait d'elle et s'en excusa.

...Il n'y a pas de mal. C'est dans votre nature, ça ne vous changera jamais. Et ce n'est pas une mauvaise chose, si ce n'est que vous devez aussi veiller sur vous. Je vous remercie. Allons, allez dont prendre un livre et allongez vous, le sommeil vous rattrapera.

L'Aile de de Sable s'approcha de la fenêtre, cherchant la lune. Il commençait à se faire très tard. Il hocha la tête en murmurant qu'il était l'heure et enfila un brassard en cuir sombre sur lequel était fixé un petit sac d'apothicaire dans lequel il glissa plusieurs crochets, une pinces et des linges. Il songea aussi à prendre une bourse de pièces d'or. Sait-on jamais, s'il se faisait prendre, il pourrait soudoyer les gardes ?

Je vais y aller. Je reviendrai bien avant l'aube, si tout se passe bien, je n'en ai pas pour longtemps. Je serai là avant que vous ne vous éveilliez.

Affirma Mirage, une patte sur la poignée de porte.
Il y colla d'abord son oreille pour s'assurer que personne n'arpentait encore les couloirs à cette heure-ci, mais il n'entendit rien. Il entrouvrit pour y jeter un oeil, mais n'y voyait pas grand chose. Tant pis. Il se glissa hors de la pièce et, avant de refermer la porte derrière lui, fit un signe à la petite Aile de Glace, souriant.

Bonne nuit, Hermine !

Puis il tira la poignée et clos l'entrée.
Il se trouva dans un couloir bleu et brillant. Il y avait quelque traces du sang d'Hermine qui s'étaient étalées et suivant un rythme plus ou moins régulier.
Les suivant, Mirage pourrait retrouver le noble qui lui avait infligé cette torture, mais l'heure ne s'y prêtait pas et l lui fallait se concentrer sur son objectif : le donjon.
Bien entendu, certains nobles avaient des gardes postés devant leur entrer, barrant le passage à qui que ce soit qui veuille pénétrer dans leurs quartiers.
Mirage traversa le couloir, s'efforçant de ne pas avoir l'air suspect.
Bien sûr, qu'il en aie l'air ou pas, un Aile de Sable à la réputation loufoque et arpentant le palais de glace à une heure pareille paraissait forcément suspect. L'érudit cherchait à adoucir les faits, comme s'il avait sauté du dernier étage et avait utilisé un tapis pour amortir sa chute.
Deux gardes l'interpellèrent :

– Vous ! Qu'est-ce que vous fabriquez ici, au beau milieu de la nuit ? Vous avez intérêt à avoir une bonne explication, ou on en reparle au cachot, aile de Sable.
Messieurs... Je suis Mirage, vous avez certainement entendu parler de moi. Je suis érudit et j'étudie dans le plus grand secret au service de Pyrrhia et à sa majesté avec qui j'entretiens des liens amicaux. Je sais que j'ai l'air d'un voleur, mais je me rend au laboratoire. Il n'y a pas que les gardes qui travaillent de nuit. Si je veux étudier les lunes, il vaut mieux que ma longue vue soit opérationnelle, et les pièces manquantes se trouvent justement dans le labo. Puis-je passer ?
– Avez-vous une preuve que vous êtes un allié ?
Hélas non. Mais, demandez à Glaciale, elle vous affirmera que je suis un ami de la cour.

Les gardes se concertèrent du regard et hochèrent la tête, agacés.

– Bon. Inutile de troubler le sommeil de sa majesté pour si peu. Si l'Aile de Sable le dit... Et puis, ils étaient nos alliés pendant la guerre... Aller, passez.
Je vous remercie.

L'érudit poursuivit sa route à travers la nuit, descendant les nombreux escaliers, feignant d'emprunter le chemin du labo qui se trouvait pas si loin des prisons qui n'étaient accessibles que par le donjon, en hauteur et s'enfonçaient dans des sous-sols. La cellule du Souffle-Mort était dans l'étage le plus inférieur et lil savait par où et comment y accéder.
Diable, la nuit était pire que glaçante, le froid lui mordait les écailles. Mirage serra ses ailes contre son corps et rentra ses épaules.
Il neigeait à peine mais le vent soufflait et sifflait dans ses oreilles, ce qui n'était pas des plus agréable...

L'aile de sable longea des remparts avant d'atteindre une des plus imposantes tours du palais. Bien entendu, il lui fallait trouver un moyen de passer les gardes et de parvenir à descendre sans se faire prendre.  Il avait peut-être le droit d'aller visiter les prisons, il lui devait avoir une bonne excuse pour y justifier sa présence en pleine nuit et avec des crochets dans les poches.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Dim 27 Aoû - 22:53

Si Hermine aurait pu rougir, elle l'aurait fait sans hésiter. Heureusement que ses écailles étaient assez épaisses pour éviter que l’afflux de sang au niveau de ses joues ne soit visible. Décidément, elle n'était pas habituée à ce qu'on fasse attention à son bien-être ou tout simplement à sa personne. Il n'y avait que sa mère qui se comportait comme cela, et encore, Hermine lui avait caché beaucoup de choses pour éviter de l'inquiéter de trop.

Bien que Mirage ne s'en rendait certainement pas compte, il l'avait rendue importante pour la première fois de sa vie. Pour la première fois, la petite Aile de Glace avait eu l'impression d'être quelqu'un, d'avoir un peu d'importance et ne pas être qu'une vermine qui ne valait pas mieux que les animaux domestiques des nobles. Elle allait avoir beaucoup de mal à ce faire à cela.

« Je tâcherai de faire un peu attention à moi, mais je ne peux rien vous promettre. A force de vivre dans l'ombre des autres, on finit par en devenir une pour de bon. Hermine marqua une pause puis reprit. Bref, cela n'est pas vraiment important. Je vais voir si l'un de vos ouvrages attire mon esprit. »

En disant cela, la servante se rapprocha de la bibliothèque. Elle entreprit de consulter certains livres, les reposant les uns après les autres à leur exacte place. La petite Aile de Glace savait que Mirage tenait beaucoup à sa manière de '' ranger '' ses affaires. Elle ne voulait pas tout déranger comme lors de leur première rencontre.

Alors qu'Hermine avait en patte un livre qui avait attiré son attention, Mirage annonça qu'il était temps pour lui d'y aller. La servante tourna sa tête vers lui, et acquiesça en silence. La petite Aile de Glace savait que si elle s'était mise à parler, sa voix se serait très certainement mise à trembler, montrant qu'elle était tout de même inquiète pour ce qui pourrait se produire cette nuit. Pour une fois, sa capacité à imiter le caractère de ses semblables lui était utile. Elle semblait totalement calme, presque froide. Cela ne ressemblait pas à sa manière normale de réagir. Ainsi, la servante espérait que l'Aile de Sable ne remarquerait rien de particulier. D'un autre côté, sa future expédition nocturne semblait occuper une bonne partie de son esprit. Hermine ne savait même pas pourquoi elle s'inquiétait pour lui. En temps normal, elle aurait imputé cela à son tempérament, mais son instinct lui disait que cette fois-ci c'était différent. A croire que la fatigue arrivait même à obscurcir son jugement au sujet de son propre ressenti.

Cependant, quand Mirage lui fit un signe avant de lui sourire, Hermine ne put s'empêcher de lui répondre de la même façon, esquissant un véritable sourire par la même occasion. La bonne humeur de l'Aile de Sable était communicative, et l'espace d'un instant, la servante en oublia même son inquiétude.

« Bonne nuit à vous aussi. » se contenta de répondre la petite Aile de Glace.

Mirage partit, Hermine décida d'aller se reposer un peu. Si le Dragon lui avait proposé de dormir dans son nid cette nuit, la servante ne pouvait s'y résoudre. C'était contre ce qu'elle avait apprit en tant que servante et même si Mirage était bien différent des Ailes de Glace que la petite Dragonne était habituée à servir, elle ne pouvait se défaire de plusieurs années de servitude. Le sol lui conviendrait très bien, même si la petite Aile de Glace utiliserait sûrement un coussin pour qu'Harmonie puisse se reposer tranquillement.

Hermine se rapprocha de la couche du maître des lieux et s'allongea juste à côté. Elle piocha un coussin dans le nid tout proche, puis le déposa contre son flanc gauche. Une fois cela fait, la servante attrapa délicatement Harmonie. La petite charognarde dormait toujours profondément. La petite Aile de Glace esquissa un sourire et la déposa sur le coussin pour qu'elle puisse dormir à son aise. La servante prit le morceau de tissu qui était toujours attaché sur le dos de sa charognarde et s'en servit pour recouvrir sa petite créature. Ensuite, la petite Dragonne se permit d'entamer sa lecture.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Lun 28 Aoû - 19:18

Ralenti par le froid, Mirage s'avança vers les gardes, en toute honnêteté.
C'était deux dragonnes, avec une solide carrure et une expression sur leur visage qui faussait leur air de soldat brutal et impassible. En cela, l'érudit reconnaissait un lien qui les unissait, de l'amitié ou de la fraternité, et un dévouement à leur travail qui embarrassa à nouveau le chemin de l'Aile de Sable.

– Halte !
s'exclamèrent-t-elles toutes deux au même moment.
– Vous n'avez rien à faire ici, Aile de Sable.
– Identifiez-vous !
Mirage, érudit et ami de la reine.
– Et qu'est-ce qui justifie votre irruption dans les prisons à une heure si tardive ? On pourrait croire que vous chercher à libérer un prisonnier...
– Et par ailleurs, la récente trahison du prince en libérant le Souffle-Mort nous amène à nous méfier de quiconque entre et sort de du donjon.

Mirage soupira et déclara, soutenant leurs regards qui se voulaient rester stoïques et professionnels.

...Est-ce que... vous pensez vraiment que le Souffle-Mort méritait d'être exécuté ? Je veux dire... il représente tellement pour le peuple. Peut-être que dans ce palais, il ne signifie rien de bon mais... Au delà, loin dans les plaines, les montagnes, au travers de la neige... Il est porteur d'espoir, de justice.
–...C'est parce qu'ils ne connaissent pas sa véritable nature. Il y a une différence entre légende vérité ! Il est un ennemi de la reine, il doit donc périr. Seriez-vous un traître ? Avez-vous participé à sa fuite ? Répondez vite, ou votre langue passera au fil de mal lame !

La plus petite dragonne braqua son arme sur Mirage qui recula sa tête en se tordant le cou.

– Bruyère..., commença la plus grande, ne te mens pas...
– ...Je...je fais seulement mon travail.
– Pense à ce qu'il dit. Pense à la justice.
– Elle est où, la justice ?! s'emporta la dragonne en serrant ses mains sur la lance qu'elle pointait sur l'Aile de Sable, visiblement prête à l'embrocher.
Mirage jugea qu'il pouvait reprendre parole.
N'ignorez jamais ce que vous dit votre instinct, vos sentiments. Vous avez parfaitement le droit de penser que...
– Ce n'est certainement pas un Aile de Sable qui va me dire ce que j'ai le droit de faire ou pas !
La pointe de sa lance était maintenant en train d'effleurer les écailles de Mirage, qui cependant n'en démordit pas et poursuivit :
...le droit de penser librement.
La plus grande des deux gardes perça le regard de l'érudit et déclara, en repoussant lentement l'arme de sa soeur.
– Vous ne savez rien de nous. Mêlez-vous de ce qui vous regarde. Nous plaçons nos espoirs en la reine et seulement en elle. N'évitez pas la question : qu'est-ce que vous faites ici ? Dans le meilleur comme dans le pire des cas, vous vous y rendez, en prison, ça je peux vous l'assurer.

Mirage avait une chance sur deux de réussir. Il hésitait à leur dévoiler ses intentions, cependant il ne pouvait pas savoir s'il pouvait compter sur l'admiration qu'elle semblaient cacher vis-à-vis du Souffle-Mort.
Ce dragon avait visiblement beaucoup plus de soutien qu'il ne pouvait l'imaginer.
Mirage avait le choix. Il pouvait jouer la carte de la sensibilité et avouer, mais il avait de grande chance de finir derrière les barreaux plutôt que devant.
N'écoutant que son instinct, c'est ce qu'il fit. Car d'un autre côté, un mensonge serait beaucoup plus culpabilisant.
...Eh bien, pour ne rien vous cacher, je suis venu prélever des écailles dans la cellule qui a, il y a peu de temps, abrité le Souffle-Mort. Je suis érudit. J'étudie tout ce qui peux aider Pyrrhia à connaître la paix et l'espoir qui la fera naître.
Mirage s'inclina comme il l'aurait devant une souveraine.
Je vous en prie. Pour le bien de votre reine. De votre royaume. Pour le bien de Pyrrhia. Chaque chose compte. Le Souffle-Mort est un dragon incompris, et sa magie peut faire au moins autant de bien qu'il n'a pu faire de mal.

Les deux gardes secouèrent la tête, attristée. La moins impulsive des deux chercha à échanger un regard avec la dénommée Bruyère qui ne quittait pas le sol des yeux.
Enfin, cette dernière répondit :

– Elle. Le Souffle-Mort est une femelle. Elle s'appelle Givre. Je l'ai entendue pendant un tour de garde. Je... J'ai entendu sa peine. J'ai vu ses côtes saillantes à travers ses écailles et j'ai senti l'air se figer lui-même alors qu'elle se tenait au centre de cette affreuse cellule vide. Je n'aurais jamais dû avoir pitié... Mais j'ai croisé son regard et il était tant rempli d'amertume et de rancoeur qu'il m'a fait l'effet d'une stalactite en plein coeur. Je me suis sentie coupable de son sort. Je l'ai vue se débattre contre ses entraves... Je... Elle m'a dit...

Bruyère secoua la tête en plaqua ses pattes sur ses yeux, essayant de balayer ses souvenirs.
Sa collègue la couvrit d'une aile pour la soutenir, mais la jeune dragonne la repoussa et se ressaisit aussi vite qu'elle s'était effondrée.

– Relève-toi, imbécile. Inutile de faire autant de manière pour de simples gardes, nous parlons la même langue. J'ai aidé le Souffle-Mort à s'enfuir en faisant semblant de m'être évanouie quand le prince m'a frappé. Viens, Mirage. Il te faut une escorte. Louve... accompagne moi.

L'intéressée leva les yeux vers sa congénère et lui murmura, avec une douceur peu commune aux ailes de glaces.

– Entendu. Je suis fière de toi... ma soeur.

Elles s'échangèrent un sourire sincère et pénétrèrent dans le donjon, Mirage devant.

Je vous remercie. Je saurais me montrer généreux pour vous montrer ma gratitude.
– T'enflamme pas, l'Aile de Sable. Nous ne sommes pas nobles. Pas besoin d'en faire autant. Ça vous monte à la tête d'habiter le palais, ma parole...
Haha. Je prends toujours des précautions.

Ils entamèrent une interminable descente qui aurait vite donné le tournis aux plus fragiles.
Les gardes ne firent pas tellement attention à eux. Ils s'imaginaient probablement que Mirage était un nouveau prisonnier et ne posaient pas de question, ni même un oeil sur eux.
En revanche, Mirage s'en posait plein, des questions. Il observait autour de lui ; des cellules pleines d'Ailes de Glaces et des prisonniers de guerre, notamment des Ailes du Ciel.
Une odeur atroce flottait dans l'air. Il n'osait même pas imaginer de quel cadavre cela provenait. C'était probablement de là que venait les corps qu'il disséquait...
Finalement, les trois dragons atteignirent une porte comportant plusieurs cadenas et serrures.
Elle faisait vibrer l'air d'ondes d'inquiétude et d'angoisse.
Tandis que Louve s'acharnait à trouver la bonne combinaison d'ouverture des serrures, Mirage jeta un oeil à la cellule la plus proche.
Une masse sombre et immobile s'était tassée au fond, dans un coin. Il plissa les yeux pour mieux voir et recula aussitôt, effrayé.
La forme rappelait un dragon recroquevillé, rouge d'origine, mais noirci par la glace et momifié par le givre, dans une position de torture.
Il en fallait pourtant beaucoup plus pour lui faire peur. Non. Ce qui valut ce sursaut à Mirage, ce fut la paire d'yeux oranges qui s'ouvrit et ces griffes qui se resserrèrent un peu plus contre le corps déformé du malheureux.
Il était encore vivant.

– Il a mérité son sort. Il a préféré mourir que nous servir : sa dernière volonté est exaucée, déclara Bruyère, ténébreuse.

Mirage savait ô combien les Ailes de Glace pouvaient se montrer cruels, mais n'avait jamais vraiment eu de démonstration semblable. C'était affreux. Juste affreux. Inconcevable.
L'Aile du Ciel mourant poussa un râle épouvantable et cracha quelque chose en leur direction. Un objet en métal rebondit sur le sol.

– On t'a déjà dit que tu pouvais la garder, ta pièce. C'est la seule chose qui te reste de ta famille non ? Tss... Louve, donne-moi ces clef, je vais le faire.

Bruyère s'éloigna de Mirage qui demeura collé aux barreau, ses yeux ne pouvant quitter le malheureux dragon qui s'éteignait.

Phoenix... Palais du Ciel... Phoenix..., souffla l'Aile du Ciel, désespéré.
...Il faut... Que je la donne à Phoenix, au palais du ciel...?

Mais ses paupières étaient déjà closes.
Mirage se pencha et passa sa patte à travers les barreaux pour attraper la médaille. Elle était couverte de symboles étranges. Au centre se trouvait une pierre précieuse couleur miel. Il la détailla quelques secondes, mais la porte menant à la cellule du Souffle-Mort s'ouvrit dans un grincement sinistre.

– Érudit ? La porte est ouverte. Vous pouvez entrer.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 29 Aoû - 15:07

Plongée dans sa lecture, Hermine ne faisait même plus attention au temps qui s'écoulait. Sa fatigue semblait s'être dissipée, au même titre que la douleur qui paralysait ses pattes il y a encore peu de temps. Quand la petite Aile de Glace lisait, tout ce qui se passait autour d'elle ne l'affectait même plus. Elle était dans son monde, et rien n'y personne ne pourrait l'en sortir avant qu'elle n'ait terminé son ouvrage.

Le livre que la petite Aile de Glace avait choisit était en fait une copie d'une des œuvres de la Reine Corail. Hermine n'avait encore jamais eu l'occasion de lire l'une des créations de la Reine des Ailes de Mer. L'ouvrage relatait l'histoire, de manière romancée, de certains membres de la famille royale des Ailes de Mer. En réalité, il ne s'agissait pas d'une seule histoire, mais de plusieurs nouvelles mises dans un même livre.

Alors qu'elle s'apprêtait à lire une nouvelle histoire, Hermine ressentit une profonde et violente douleur au plus profond d'elle-même. La petite Dragonne avait l'impression qu'au fil des secondes, un étau lui enserrait de plus en plus le cœur, l'empêchant de battre à sa convenance. Après quelques instants, sa respiration se fit sifflante et plus saccadée. Hermine eut ensuite l'impression qu'on martelait chacune de ses écailles, faisant de ce fait vibrer tout son corps.

Affaiblie, vidée de son énergie, et se croyant déjà morte, Hermine posa sa tête sur le sol avec un couinement à moitié étouffé. Son corps s'était alourdit en quelques instants. La petite Aile de Glace n'arrivait pas à comprendre ce qui était en train de se passer. Bientôt, et à cause du manque d'air, des formes lumineuses se mirent à virevolter devant le regard affolé de la servante. Elle avait beau lutter de toute ses forces pour rester en éveil, on aurait dit qu'une force mystérieuse faisait tout pour la faire sombrer !

Hermine essaya d'appeler à l'aide. Mais rien ne sortit de sa gueule, si ce n'est un râle sifflant. Personne ne viendrait l'aider, personne ne l'avait entendue. La petite Aile de Glace était seule. Seule avec ce qu'elle pensait être la Mort...


Rehaussant ses bésicles sur son museau, l'Aile de Glace trempa une nouvelle fois sa plume de harfang dans l'encre. Une fois cela fait, le Dragon lança courir une certaine écriture sur la page du livre se trouvant devant lui, sur un socle. L'ouvrage était enchaîné à l'endroit où il reposait, pour éviter qu'il ne vienne à l'esprit de quelqu'un de l'emporter pour de quelconques malversations, ce qui forçait celui ou celle qui le consultait à rester debout devant lui et à faire de même si la volonté d'écrire quelque chose lui venait.

Le livre tenait compte des prisonniers enfermés à cette période. Nom, s'il était connu ou important, espèce, âge, raison de l'incarcération, tout était écrit dans l'imposant ouvrage. En temps normal, l'Aile de Glace ne s'occupait pas de cette besogne. Cependant, le secrétaire des geôles ne reviendrait pas avant une demi-heure, le Dragon s'en était assuré. Il avait encore assez de temps pour finir sa tâche.

Le soldat finit par reposer sa plume. Il se recula un peu, rehaussant pour une énième fois ses bésicles sur son museau. Après quelques instants, le Dragon se rapprocha à nouveau, observant sa besogne de plus près. Tout lui semblait ordre. Rien ne pourrait le trahir. Satisfait, l'Aile de Glace frôla son museau du bout d'un griffe. Encore une besogne menée à son terme. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire. Disparaître.

Le Dragon ouvrit la petite pochette de cuir qu'il avait posé sur le sol avant de se mettre au travail. Il en sortit un un chiffon, et entreprit de nettoyer la plume.Une fois cela fait, il la reposa sur l'écritoire, à l'exacte place qu'elle occupait avant son arrivée. Ensuite, le soldat referma le pot d'encre, puis le livre. L'Aile de Glace prit aussi le soin de remettre la chaîne de la manière qu'au moment de son arrivée. Une fois cela fait, le soldat s'assura qu'il n'avait rien oublié de son matériel.  Voyant que rien ne manquait, le Dragon retira ses bésicles et les rangea dans sa pochette. Ensuite, il glissa cette dernière dans la sacoche qui pendait contre son flanc droit.

Une fois prêt, l'Aile de Glace attrapa sa lance qui reposait contre un mur. Plus rien ne le retenait ici à présent. Le Dragon se dirigea vers la seule et unique porte de la pièce. Après avoir vérifié que personne n'arrivait, il sortit, prenant le soin de laisser la porte entrouverte comme au moment de son arrivée. A présent, il ne lui restait plus qu'à reprendre son poste habituel. Sa besogne  n'avait pas duré quinze minutes. Le Dragon avait tout le loisir de rejoindre son poste. Sa pause n'était même pas encore terminée.

L'Aile de Glace descendit plusieurs volées d'escaliers. Les geôles étaient sur plusieurs étages. S'il y avait des cellules à tous les niveaux, il y avait aussi d'autres pièces. Parmi elles, on pouvait compter plusieurs armureries, la salle du secrétaire, et d'autres pièces servant pour garder le matériel ou de dortoirs pour les gardes souhaitant se reposer pendant leur pause.

En temps normal, le guerrier ne travaillait pas dans les geôles. A cause du manque d'effectif lié aux Dragons morts en combat, les soldats avaient été réaffectés à différents endroits. Si tous servaient encore dans l'armée, et que les régiments existaient toujours au point que si une guerre commençait les bataillons dispersés ne prendraient que quelques heures pour se reformer et partir à l'assaut, une partie des soldats avait du être redéployés d'une autre façon afin de combler les postes occupés par des Dragons morts au combat.

L'Aile de Glace finit par s'arrêter, écoutant les bruits alentours. Méfiant, le Dragon regarda autour de lui. A son grand soulagement, il n'y avait rien de particulier. Les couloirs alentours étaient très certainement vides et es murs cristallins démultipliaient son reflet. Grand, robuste, et doté d'une musculature finement ciselée, il avait tout du guerrier qu'il avait tout fait pour devenir. Ses écailles étaient d'un blanc immaculé, bien qu'on pouvait discerner des reflets d'un bleu assez intense aux endroits exposés à la lueur des quelques lanternes disposées ici et là sur les murs. Autour de son cou, on pouvait bien discerner les trois anneaux. Trois anneaux que l'Aile de Glace avait tout fait pour obtenir. Il ne devait rien à personne. Il s'était battu et avait gagné. Il méritait le rang qu'il occupait actuellement. C'est alors qu'un grattement éveilla l'attention de l'Aile de Glace. Son regard d'un bleu profond se planta immédiatement sur la source du bruit. Il ne s'agissait que d'un rat, ou un animal y ressemblant. Il y en avait beaucoup dans les Geôles, et certains Dragons avaient beau avoir pour métier de les chasser, la vermine revenait toujours et en plus grand nombre.

Rassuré de se savoir seul, l'Aile de Glace reprit son chemin. Plus le temps avançait et plus le Dragon descendait dans les entrailles du Donjon. Certes, il y avait des chemins plus simples pour quitter cet endroit, mais le guerrier ne voulait pas se faire repérer. Emprunter des chemins détournés était donc la meilleure chose à faire. De plus, s'il croisait quelqu'un, il pourrait toujours prendre pour excuse qu'on lui avait demandé de vérifier l'état de certains prisonniers. Cela faisait partit de ses attributions, depuis qu'un des dirigeants de l'armée l'avait, disons... engagé. De plus, l'Aile de Glace était l'un des Dragons les plus gradés, en terme d'anneaux, en ces lieux cette nuit. Il pourrait toujours utiliser son autorité si les choses dérapaient.

Alors qu'il arrivait au plus bas du donjon, le guerrier entendit un bruit étrange. On aurait dit que quelqu'un était en train de déverrouiller la porte d'une cellule. L'Aile de Glace repensa à ce qu'il avait eu le temps de lire dans le registre pendant sa besogne. Normalement, aucun nouveau prisonnier ne devait arriver cette nuit, et si c'était un prisonnier '' fantôme '', entendre par là un Dragon qui ne serait jamais ajouté dans le registre par ordre du pouvoir en place, le guerrier en aurait sûrement entendu parler.

Calmement, l'Aile de Glace descendit les quelques marches restantes. Arrivé au niveau du couloir, il fit mine d'emprunter le corridor comme si de rien n'était. Cela lui permit de jeter un discret coup d’œil à ce qui se passait au fond du couloir. Deux Ailes de Glace, si le Guerrier ne s'y trompait pas il s'agissait de celles qui gardaient l'entrée du donjon pour cette partie de la nuit, et un Aile de Sable se trouvaient au niveau de l'ancienne cellule du Souffle-Mort.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 29 Aoû - 16:05

Mirage pencha sa tête dans le couloir suivant. Il était sombre et bien plus froid et humide que les autres étages où se trouvaient les cellules "normales", et il sentait fort le sang. On n'aurait pas su si cette odeur là sentait meilleure que celle des corps qui gisaient derrière les barreaux des autres cachots. Ce qui était certain, c'était qu'elle n'était pas plus agréable.

Bruyère fit quelque pas en avant, doublant l'aile de Sable par la même occasion, mais s'arrêta brutalement
Louve l'avait retenue par la queue, et la mine qu'elle affichait n'était franchement pas très rassurante. Sa soeur suivit son regard et Mirage fit de même.

– Louve ? Qu'est-ce q...

La dragonne s'interrompit en voyant le dragon qui se tenait là-bas, à quelques longueurs de queue d'eux. Les deux ailes de glace l'avaient reconnu, et si l'érudit ne savait pas de qui il s'agissait, il lui avait suffit de compter le nombre de cercle que l'inconnu portait autour de son cou pour comprendre que ce qui allait suivre n'était pas bon pour tout le monde. Même très mauvais. Voire même dangereux.
Essayant de rattraper le coup, les deux gardes inclinèrent la tête et Louve expliqua :

– Bonsoir Stalactite... Cet Aile de Sable est un invité de la reine. Il souhaitait voir la cellule du Souffle-Mort... Enfin, de loin. Nous n'allions pas le laisser entrer... Enfin...

Toute tentative de justification était vaine. Louve n'avait fait que les enfoncer. Ils étaient à deux doigts d'y entrer, et cette excuse était drôlement mal improvisée.
Bruyère, qui malgré sa nature d'Aile de Glace avait un caractère de feu, interrogea son supérieur avec impétuosité.

– Et vous, Stalactite ? Que faites-vous ici à cette heure ? Vus devriez vous reposer ! Vous en avez tant fait...

Mirage commençait sérieusement à regretter d'être venu ici. C'était son impatience qui avait pris le dessus sur sa raison. Il aurait dû se renseigner sur les passages secrets ou les détours qu'il aurait dû faire pour entrer dans l'endroit interdit.
Encore mieux, s'il avait eu un charognard domestiqué, il l'aurait fait passé par une bouche d'aération pour lui ramener les échantillons dont il avait besoin. Ce serait passé inaperçu.
Maintenant, il allait devoir répondre de ses actes et avait mis en danger deux dragonnes de glace qui n'avaient rien demandé. L'Aile de Sable se sentait affreusement coupable. Peut-être parce que jsutement, il était coupable de ce qui pouvait se produire.
Cependant, la raison pour laquelle un assez haut rang se trouvait ici l'échappait... et l'intriguait.
Faisant appel à sa diplomatie, Mirage tenta quelque chose.

Mon nom est Mirage. Je suis un érudit qui étudie au palais de glace, et je partage mes connaissances avec la reine Glaciale, que je considère comme une amie. Elle m'a demander de lui faire part de mes découvertes et de n'en parler à personne d'autres qu'elle. J'ai le devoir de garder le secret de mes études et c'est pourquoi je me garde de justifier notre présence ici. J'espère que vous comprenez... Car je ne suis pas un traître ou un espion au compte de mon clan.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Mar 29 Aoû - 19:24

La douleur était insoutenable. Prostrée, Hermine n'avait même plus la force de gémir ou d'appeler à l'aide. Sa respiration était presque inexistante, et son cœur battait une étrange mesure qui lui donnait la nausée. Si elle avait eu quelque chose dans l'estomac, la petite Aile de Glace l'aurait sûrement rendu sans même s'en rendre compte. Comment pouvait-elle se défaire d'un mal dont elle ignorait la cause ? Comment lui serait-il possible de combattre un ennemi invisible et inconnu ?

Hermine voulu se redresser. Sa tentative se termina à l'exact endroit où elle avait commencé, sur le sol. Sonnée, la petite Aile de Glace crut qu'elle allait sombrer dans l'inconscience. Étrangement, ce n'est pas cela qui se produisit. En quelques instants, l'étau enserrant son cœur se défit. Les autres symptômes ne tardèrent pas à suivre son exemple. Sa respiration finit par retrouver son rythme habituel, son corps cessa de trembler, et enfin, ses muscles tétanisés et alourdis retrouvèrent de leur vigueur.

La servante inspira et expira plusieurs fois d'une manière assez rapide, craignant que l'air ne lui manque à nouveau pour une raison ou pour une autre. Une fois rassurée qu'en au fait que l'air ne lui fausserait plus compagnie, Hermine entreprit de se redresser. Elle y parvint au prix de quelques difficultés, sa tête lui tournant toujours. Ce dernier fait la força d'ailleurs à abandonner le fait de rester sur ses quatre pattes pour s'asseoir sur le sol. La petite Aile de Glace n'en croyait pas ses yeux. Il n'avait fallut que quelques instants pour que son calvaire s'achève. Quelques instants pour effacer tout ce qui venait de se produire...


Stalactite savait bien que sa présence causerait du trouble aux deux Dragonnes. Quitter son poste alors qu'un supérieur hiérarchique était dans les parages n'était jamais de bonne augure. Cependant, l'Aile de Glace n'avait aucune envie de s'énerver ce soir. Il avait bien plus important à faire que de donner une leçon de morale à deux Ailes de Glace adultes qui n'avaient encore jamais posé de problème.

Le Guerrier fit un pas de plus, jugeant la scène de son regard d'un bleu si profond. Il ne dégageait aucune colère, aucun sentiment négatif si ce n'est une profonde froideur commune à beaucoup d'Ailes de Glace. Observer la cellule du Souffle-Mort, en voilà une bien étrange occupation au vu de l'heure tardive. Le regard bleuté du Dragon se posa sur Louve. Elle ne lui semblait pas à son aise, et avait toutes les raisons de l'être. N'ayant guère l'envie de s'énerver ce soir-là et surtout songeur au sujet de ce qui allait se passer pour lui ensuite, le guerrier déclara, calmement :

« Un invité de la Reine ? » répéta Stalactite, en détaillant rapidement Mirage du regard.

Quand Bruyère se permit de l'interroger sur sa présence ici, Stalactite cessa d'observer Mirage et planta son regard froid dans le sien. Le Guerrier était habitué à l'intimidation, surtout que sa taille lui permettait de dominer la Dragonne d'une bonne demi-tête. Sans ciller, le Dragon immaculé déclara, sur un ton froid mais fort calme :

« Très chère Bruyère, vous apprendrez que j'ai des comptes à rendre à mes supérieurs. Le devoir n'attend pas. Ce n'est pas parce que le soleil est couché que tous les Dragons dorment, au contraire. Si j'ai besoin d'un document, je viens le chercher. Les choses sont ainsi faites. »

Stalactite tenait son aisance de langage de sa mère. Comme sa sœur cadette, il était lettré, mais contrairement à elle, il n'était pas affublé d'odieux bégaiements. De plus, le Guerrier avait prévu son coup, ce soir-là. Il savait que des Dragons pourraient l'interroger sur sa présence ici. Il avait donc prit le soin d'emporter un document provenant de la prison avant de s'attaquer à sa besogne. Et si les choses dérapaient réellement, le Guerrier avait bien d'autres moyens de se protéger.

« Mirage... répéta calmement Stalactite, pensif. Votre nom me dit quelque chose, en effet. finit-il par avouer. Il doit me venir... D'une de nos connaissances communes, sans doute. Quelques instants après avoir dit cela, Stalactite fit mine de chasser sa phrase d'un mouvement de patte, pour montrer sa moindre importance. Ainsi, vous travaillez avec l'accord de sa Majesté... »

Bien sûr que Stalactite était au courant pour Mirage. Il avait deux sources, si l'on pouvait dire cela ainsi. Son supérieur tout d'abord bien que celui-ci ne lui donnait que les informations concernant ses besognes, puis sa mère qui lui avait dit pendant une conversation que la Dragonne qui lui servait de sœur s'était liée d'amitié avec un dénommé Mirage . De plus, si son cercle était inférieure à celui de la famille royale, il travaillait sous l'égide de Dragons bien plus puissants auxquels les ficelles de pouvoir n'étaient pas inconnues. Avoir des informations ne lui était pas une chose malaisée. Malgré cela il n'avait aucun moyen de savoir si Mirage avait vraiment l'autorisation de venir en ces lieux à cette période de la nuit. Il préviendrait son supérieur de sa présence, juste au cas où un incident se produisait par la suite.

« … Soit, allez y. finit par dire le Dragon immaculé. Bruyère, Louve, accompagnez-le. Deux de vos collègues prendront votre place à votre poste de garde. La prochaine fois qu'un pareil événement se produit, ne prenez pas d'initiative et faites en sorte que l'une de vous deux aille prévenir le Dragon le plus haut gradé. Si cet endroit n'est pas dans mes affectations, il y a d'autres Dragons compétents pour gérer ce genre de choses. »

Stalactite semblait bien avenant au sujet des deux Dragonnes. C'était plus ou moins le cas. Bruyère et Louve n'avaient jamais fait parler d'elles. De plus, elles s'étaient toujours très bien acquitté des tâches qu'on leur avait confié. Cependant, l'Aile de Glace n'était pas dupe. S'il était bienveillant cette fois-ci, la prochaine fois, cela ne serait plus le cas. Son semblant de pitié n'en était pas un. Ce n'était rien de plus qu'un avertissement silencieux. La prochaine fois, s'il y avait une prochaine fois, Stalactite n'hésiterait pas à prendre les devants.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mirage
Légende
avatar

Messages : 170
Or : 891
Réputation : 3
Date d'inscription : 02/11/2016
Age : 16
Localisation : En Tyrie

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Mirage
Clan: Aile de Sable
Habitat: Là où va la vie, il ira lui aussi

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Ven 1 Sep - 21:14

Mirage n'aimait la façon dont ce dragon observait les gens. Il semblait être un dangereux iceberg dont les yeux seuls étaient la partie visible. Il s'y cachait quelque chose de glacé dans son regard, quelque chose d'impitoyable.
Même Bruyère avait frissonné. Elle n'avait pas tenu tête longtemps et n'avait pas tardé à baisser les yeux. Après tout, il était son supérieur, il valait mieux faire bonne figure devant ceux qui avait ou mieux réussi leurs test, ou perdu des cercles grâce à leurs actions.

– ...Nous ne referons pas la même erreur, monsieur. Merci.
déclara Louve en ouvrant la voie.
– Suivez-moi Mirage, la cellule est juste au bout du couloir.

L'érudit adressa un respectueux signe de tête à Stalactite en gage de remerciement et d'au revoir, puis s'engouffra dans le couloir.
Il était si étroit que Mirage aurait pu toucher les murs rien qu'en écartant les pattes.
L'air était plus froid au fur et à mesure qu'il progressait vers le dernier cachot. Il lui agressait les narine comme s'il avait fourré son nez dans un cactus.
Là, dans la pénombre bleutée, les trois dragons débouchèrent sur un espace face à une grande cellule largement suffisantes pour qu'un dragon puisse déployer ses ailes et voler.
Les murs étaient en pierre et en glace bleue miroitante. La cellule avait une forme circulaire. A l'origine, ce devait être une chambre dont ont a pu accéder en creusant la glace. Il fallait savoir que cet étage du donjon, profondément en sous-sol, n'était pas artificiel. C'était une faille aménagée.
Plusieurs couches de barreaux séparer l'intérieur de l'extérieur de la cellule du Souffle-Mort : aussi, plusieurs portes grillagées, dont les  clés des serrures se trouvaient sur le mur d'en face.
Mirage approcha de la cellule. Des résidus de glace joliment cristallisés étaient restés agripés sur certain barreau, pile à l'endroit ou le Souffle-Mort avait posé ses mains.

– ...C'est juste ici qu'elle m'a dit... Qu'elle m'a parlé.
...Que vous a-t-elle dit, au juste ?
–..."Je ne suis pas un monstre, j'ai un coeur, juste ici. Tu peux l'entendre battre."
imita Bruyère en désignant sa poitrine.
– Je n'ai rien pu dire. Je n'en avait pas le droit. Elle m'a supplié, et j'ai... J'ai juste reculé. Elle avait l'air tellement désespérée...

Louve ouvrit les porte du cachot, invitant Mirage à y entrer d'un geste de l'aile.
L'Aile de Sable s'avança doucement et se plaça au centre de la cellule levant haut la tête pour regarder la seule ouverture qui pouvait éclairer la pièce résonnante : une bouche d'aération munie de barreaux que la neige pouvait aisément boucher en cas de tempête. De là, sous un certain angle, on pouvait admirer les étoile, et une lune si on avait de la chance, lorsque le ciel n'était pas couvert.
L'érudit s'attarda aux murs. Ils étaient lacérés de coups déchirants. Une multitude de petits trous indiquait que la dragonne emprisonnée ici y avait plantée ses griffes pour les escalader. L'une des paroie était carrément éventrée : une large balafre causée par de nombreux coup rageurs avec créé un immense impact cristallin à cet endroit, la glace était plus claire, comme si elle était couverte de toiles d'araignées ; mais il s'agissait bien  des milliers de fissures, telles les capillaires sanguins de la voilure d'une aile. Des anneaux en métal solides étaient encrés aux murs à une trentaines d'endroits, éparpillés. Mirage supposa qu'elle avait dû être lourdement enchaînée. Une image insupportable apparut dans son esprit, qu'il voulut chasser en secouant fébrilement la tête. Comment pouvait-on infliger pareille torture à l'un des siens ?
Après avoir tourné un moment le long des murs, Mirage s'intéressa au sol. Il y avait des traces de sang bleu gelées qui signifiaient que Givre s'était débattue. Et puis, il y avait des restes d'entraves brisées. Reliques importantes, mais ce n'était pas ce qui intéressait l'érudit ; lui il avait besoin des écailles.
Il se pencha pour scruter le sol, examinant les pièces de métal. Il en trouva plusieurs ; quatre petites écailles provenant des pattes, six venant du cou, deux venant des flancs et une grosse écaille qui longeait la colonne vertébrale.
Il tria et rangea précieusement son butin dans ses sacoches.

– Cet endroit me donne la chaire de poule... Avez-vous bientôt fini ?
Pressa Louve en trépignant d'inquiétude. Elle ne voulait certainement pas se aire repérer, déjà qu'ils n'avaient en principe rien à faire ici.
Bruyère observait très sérieusement ce que faisait Mirage. Elle l'imita, faisant attention aux même détails que l'Aile de Sable. Elle semblait très attirée par le mystère que consituait le Souffle-Mort.
– ...Elle a tellement souffert, Givre... Avant... Les cris, les pleurs, tout ça, je n'y faisait pas attention. J'ai toujours été élevée comme une véritable guerrière devait l'être. On m'a appris que la faiblesse naissait dans la compassion et la pitié. Est-ce que... Cela fait de moi quelqu'un de faible ? Je veux être forte ! Il le faut...
Poursuivant sa récolte, Mirage répondit.
Non, justement. La compassion et la pitié sont une force et font des guerriers honorables. C'est l'excès qui a l'effet inverse. Il en va de même pour toutes les qualités. La pitié vous fait des alliés. Vous aurez les faveurs des plus forts si vous les épargnez et si vous les respectez. Je me permet de le dire, sans vouloir vous offenser mais chez vous, Ailes de Glace, on ne vous apprend qu'à combattre et à obéir docilement, à manipuler et à détourner les choses. On vous apprend à être les mêmes les uns les autres, et vous vous en prenez aux esprits qui voient plus loin que le bout de leur nez. La moindre originalité, la moindre différence suffit à discréditer les autres. Vous êtes avides, et cupides, aveuglés par votre soif de domination. Mirage se releva, boutonnant ses poches, puis plongeant son regard d'ambre dans celui de Bruyère qui se trouvait paralysé, une expression mi-outrée mi-effrayée se déversant sur son visage. Mais le pire, dans tout ça, c'est que vous vous traitez entre vous de la même façon que vous traitez les autres clans. C'est pour cela que le Souffle-Mort a subi ce sort. Parce qu'il était différent. Un jour, j'espère que votre clan comprendra à quel nation il appartient. Pas celui des Ailes de Glace. Celui des Ailes de Feu. Celui des dragons. L'unité permet d'accomplir bien des choses impossible. Elle fait la force. La vraie force.L'érudit posa une patte sur l'épaule de Bruyère et ajouta : La compassion est une belle chose. Ne la perdez jamais.

Bruyère s'était retenue jusque là, mais c'en était trop. Elle s'écria, indignée :
– Comment osez-vous..?! Parler de notre peuple de la sorte !! Vos insultes ne feront pas de vous un allié ! Si la reine savait, elle...
– Bruyère, arrête... intervint Louve. Je.. Je pense... Qu'il sait ce qu'il dit...
– Mais, Louve... Aurais-tu perdu la tête ?!
– Non. Mais je crois que nous n'avons rien à apprendre, aucune leçon à donner à un dragon de son âge. Fais preuve de sagesse. Écoute ses paroles... Il a raison. C'est de là que la justice. Que vient la paix. Pour une fois, écoute et baisse les armes. Par les étoiles, combien de dragons de notre peuple nous ont dupés ? Combien de coups avons nous reçu par nos supérieurs parce que nous étions plusieurs cercles en dessous ? Pourquoi... Pourquoi est-ce qu'on ne dit rien ? Qu'est-ce que la reine en a à faire de nous ? Elle ne connaît même pas nos noms ! Dis-moi Bruyère, pourquoi servons-nous une reine pour qui nous n'existons pas ? Ouvre les yeux... Nous ne sommes pas et ne serons jamais heureuses ici.
– Qu'est-ce que tu veux dire..? Tu veux partir ? Faire honte à nos parents ?
– S'ils nous aiment vraiment, ils n'auront pas honte de nous. S'ils veulent notre bien, s'il veulent notre bonheur, ils nous pardonneront...
– Tu... Mais...
Bruyère chercha une réponse dans les yeux de Mirage.
Je ne veux pas être la cause de votre désertion, si vous vous décidez à partir. Réfléchissez bien. Vous pourriez être traquées. Je ne veux pas être responsable de votre sort.
– Bruyère, écoute-moi... Et vous, si vous parlez de ça à qui que ce soit, je vous tranche la langue, c'est bien clair ? Si nous prétendons à notre mort... ou si nous nous humilions en publique...
– Nous humilier ? Jamais ! Et puis quoi encore ? Je refuse qu'un dragon rit en me voyant ou me rejette. Je veux être respectée.
...Vous pourriez peut-être renoncer à votre métier de soldat et vous faire roturières ? Ou faire semblant d'être blessé ou feindre un handicap pour être congédiées.
– Ce n'est pas une mauvaise idée... pensa Louve à haute voix.
– Serions-nous seulement capable de faire ça..? Si on se fait attraper...
Il n'y a aucune raison que les choses se passent mal. Vous avez été entraînées à la manipulation non ? Vous pourriez facilement duper tous ceux qui embarrasse votre chemin. Dans le pire des cas, fuyez dans la forêt de pluie. Les Ailes de Pluie sont de nature pacifique, ils vous accueilleront à bras ouverts.

Les deux dragonnes dévisagèrent Mirage comme s'il avait dit un gros mot. Ce dernier haussa les épaules.
Des bruits résonnèrent au loin. Il valait mieux pour eux de partir sur-le-champ.

– On reparlera de ça plus tard. Allons-nous en d'ici !!
Ordonna Louve en les rappelant d'un signe de main.
Tous remontèrent le couloir à pas pressés. La grande soeur prit bien soin de refermer toutes les portes derrière eux, la moindre serrure.
Il gravirent à nouveau les marches des escaliers, saluant poliment les gardes qui ne s'étaient pas endormis à leurs postes. Par chance, voire par miracle, aucun d'entre eux ne posa de question sur leur présence ici. une fois sortis, les deux soeurs renvoyèrent les gardes qui encadraient l'entrée du donjon pour reprendre leur place.

Merci beaucoup de ne pas m'avoir trahi. Vouus ne savez pas à quelle point vous venez d'aider Pyrrhia en faisant cela. J'espère que vous trouverez le bonheur... Et ne vous en fait pas, je ne parlerai à personne de notre conversation, si en retour... Vous taisez cette infraction. Merci Bruyère, merci Louve. Du fond du coeur.
Il allait tourner les talons, mais Louve le retint.
– Merci à vous, Mirage. Vous m'avez... vous nous avez ouvert les yeux. J'espère que d'autres dragons prendront exemple sur votre sagesse. Vous vous battez pour une bonne cause.. Je le sens.
–...Au revoir, Mirage. J'espère que nos chemins se recroiseront un jour... Vous m'intriguez.
Peut-être, qui sait ? Je l'espère aussi... Bonne chance.

Ainsi l'Aile de Sable retourna à ses quartiers. L'aube commençait à percer les nuages et déjà quelques serviteurs erraient dans les couloirs illuminés du palais, qui semblèrent bien plus chaleureux et familiers d'un coup. L'érudit ouvrit doucement la porte, se gardant de la faire grincer. Il était de retour.

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
"Mes dragonnets, soyez cette nuit,
à l'affut du moindre bruit
Le vent, dehors, murmure ses inquiétudes
Aux cieux qui lui répondent avec incertitude
Avant même qu'à nouveau les ombres ne s'étirent
Va résonner l'écho d'un dernier soupir
Le coeur revêtu de nuit,
S'en ira sans un bruit,
Celui sur qui la glace a jeté le sort
Celui que l'on appelle le Souffle-Mort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermine

avatar

Messages : 195
Or : 534
Réputation : 3
Date d'inscription : 09/05/2017

Fiche Dragon
Nom du Dragon: Hermine
Clan: Aile de Glace
Habitat: Pyrrhia

MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    Sam 2 Sep - 16:09

Stalactite rendit son petit mouvement de tête à Mirage avec sa rigueur militaire habituelle. Ensuite, le soldat observa les trois Dragons repartir. Une fois qu'ils furent trop éloignés pour que son regard ne puisse les discerner avec exactitude, l'Aile de Glace décida de repartir de son côté. Il quitta les geôles, puis repartit rejoignit le reste du palais à tire-d'aile.

Arrivé au palais, Stalactite ne perdit pas de temps. Il rejoignit discrètement ses appartements. Ces derniers juxtaient ceux de son chef. Au moindre appel, le guerrier devrait aller le rejoindre. Mais pour le moment, tout était calme.  L'Aile de Glace sortit son matériel de sa sacoche et rangea le tout dans la cache prévue à cet effet, ne gardant dans une patte que les documents qu'il avait été cherché un peu plus tôt dans la nuit.

Le guerrier déposa la liasse de document sur son bureau. Il ranima la plus proche lanterne, puis entreprit de classer à sa manière, et pour travailler plus efficacement, les papiers qu'il avait désormais à sa disposition. La nuit avait été remplie, mais sa journée de travail ne faisait que commencer.


Depuis la fin de son '' malaise '', Hermine n'avait pas réussit à trouver le sommeil. Si elle avait délaissé le livre qu'elle lisait auparavant avec tant d'attention, ce n'était pas pour essayer de se reposer, non, c'était pour faire les cent pas. Dodelinant de la tête, le regard trouble, la petite Aile de Glace déambulait sans aucune sorte de but. Elle ne comprenait pas. C'était la première fois que cela lui arrivait. Était-elle malade ? La servante ne l'espérait pas, elle pourrait mettre une croix sur son travail si elle avait contracté une infection grave. Et si son mal était mortel ? Hermine avala difficilement sa salive à cette pensée. Si c'était le cas, il ne lui restait qu'une chose à faire, faire ses bagages et s'éloigner le plus possible de toute forme de civilisation. Il ne fallait pas qu'elle contamine les autres Dragons vivants en ces lieux.

Perdue dans ses pensées maussades, Hermine ne remarqua même pas que Mirage était revenu. Quand la petite Dragonne se rendit compte de la situation, elle sursauta, cessant de ce fait de faire les cents pas. Pour sauver les apparences, la servante s'enquit, sur un ton fatigué mais dans lequel on pouvait quand même entendre un grand soulagement :

« Bien le bonjour Mirage. Vous avez trouvé ce que vous cherchiez ? »

______________________________________________

--------------------------------------------------------------------------
Merci à Givros pour le magnifique dessin d'Hermine ! ^^ ( Voir avatar. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre de l'Aile de Sable. ( PV Mirage ( PNJ de Nasharys. ) et Hermine. )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Présentation de Cobra, Aile de Sable.
» Aile de sable
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Feu [RolePlay] :: Anciens rp's :: Anciens rp's de l'Enceinte des Royaumes :: Royaume de Glace :: Palais de la Reine-
Sauter vers: